Il n’y a pas de sous métiers

Petitspirou_1
Le week-end, nous récupérons le carnet de travail de Mademoiselle, ce qui nous permet d’en apprendre un peu plus sur les lourdes tâches qui incombent à notre fille dans sa classe. Le CP, c’est une classe importante. Apprentissage de la vie, du travail bref, ça va forger son caractère professionnel. Lui donner de l’ambition. Et ça tombe bien, elle se débrouille pas trop mal, ce qui lui a valu de cumuler (bank !) 30 bons points. Des points qu’on échange ensuite contre des métiers.

Alors mon cœur, qu’est-ce que tu fais comme métier ?

(air fier) Je suis facteur !

Et avant, t’avais quoi comme métier ?

(air toujours fier) J’étais teneur de porte !

(moqueur) Arf !

(air navré) Bin quoi ? Qu’est-ce qu’il y a de drôle ?

C’est bien, elle apprend donc qu’il n’y a pas de sous métiers. Que je l’aime mon petit groom ! Bon, son prochain métier, qu’est-ce que ça va bien être ? Lave craie ? Ramasse feuilles mortes ? :-)


10 commentaires sur “Il n’y a pas de sous métiers

  1. Ouh c’est pas gentil de se moquer.

    Tant qu’elle n’est pas changeuse de litière du cochon d’Inde de sa classe…

  2. Je tiens à te signaler qu’heureusement que Mademoiselle cumule ces points, sinon elle ne pourrait pas taffer seul… si elle n’avait eu que 15 à 21 points…
    Pire, elle n’aurait pu embaucher à moins de 15 points !
    Alors un peu de respect pour les masses laborieuses… Faut bien que notre progéniture se mette à penser à notre retraite :-D

    Ps : Il n’y a pas que Mademoiselle qui caracole à 30 points…

  3. Hé bé, entre toi qui te moques et Vinvin qui « proutraumatises », les enfants d’aujourd’hui ne sont pas aidés…
    ;-)

Laisser un commentaire