J’ai testé le coiffeur corrézien

J’aime le cheveu long, mais lui ne semble pas m’aimer. A la demande de Madame, et comme je suis un homme plein de courage, j’ai pris sur moi, j’ai testé le salon de coiffure « Star Coiffure » de Meymac, en Corrèze. Oui, je fais dans le tourisme culturel moi.

Rendez-vous pris, je me rends dans le salon « huppé » du village. Shampoing. Je prends place dans le fauteuil. Le skaï craque sous mon posterieur. Pas à l’aise pour un sous, je souris à demoiselle, niaisement. Une seule instruction est donnée à cette personne en charge de la mienne :

« Laissez-moi un peu de longueur »

Je crois que le « un peu » était de trop et voilà que l’assistante coiffeuse en charge de ma chevelure, et probablement de celle de moutons hors-saison, sors sa tondeuse électrique.

Bvvvvvvvvvvvvvbvvvvvvvvvvv…

Malheur. Je déteste la tondeuse car… ça rase. Et hop, 3 minutes de tondeuse plus tard (oui, grosse masse capillaire sur mon crâne) elle sort ses ciseaux et… se coupe le doigt. 12 minutes et 4 pansements plus tard, elle revient et reprend le travail, le sourire en moins.

Je sortirais de là avec le poil ras, 15 ans de moins, et une bonne rigolade de Madame qui m’attendait en terrasse, place de l’église. Je me dis que ça va repousser, que c’est l’été et que finalement, ce n’est qu’un souvenir de vacances comme un autre.

coiffure

Je profite de ce billet pour saluer mon ami XIII, avec qui j’ai effectué mon service militaire en 1998.

12 commentaires sur “J’ai testé le coiffeur corrézien

  1. T’en fais pas, c’est le chapeau chinois qui te donne cette impression. je suis sur qu’avec le ballon de basket ça le fait moins…

  2. Dis donc bol de riz, elle te vas si mal c’te coupe ! Et moi, à mon sens à moi, y a encore de la longueur (si un peu qd même…)

  3. Salut à toi aussi, ami DamDam ! Mais comme tu l’indiques en précisant la date, ça n’était pas il y a 15 ans, notre service militaire (on n’est pas si vieux que ça). On ne l’avait pas encore commencé il y a 10 ans… :-)

Laisser un commentaire