L’empire du canard contre attaque

Peniches Fut un temps où Mademoiselle et moi nous promenions sur les berges de Seine, pour profiter des délicates effluves de notre fleuve adoré et pour admirer la collection d’étrons, majoritairement canins, qui parsemaient notre chemin. Le vélo aidant, nous faisions bien souvent des haltes, admirant le paysage que les péniches nous offraient en nous dévoilant sans trop le savoir, toute leur intimité. Au milieu, de ci de là, des canards évoluaient, et nous en profitions pour nous débarrasser de nos croutes et autre pains rassis. Les « coin coin » nous emportaient, nous dépaysant, un peu comme si nous étions à la campagne, et non dans le 9-2, à quelques mètres de stations de métro, centres d’achats et autres autoponts ultra-urbain.

Aujourd’hui, on paie une certaine fatigue et une certaine prétention égoïste à vouloir privilégier nos samedi à du magasinage et nos dimanches à des siestes, plus ou moins crapuleuses, balade dans le Marais ou tout autre marathon DVD, comme l’intégrale de Six Feet Under en ce moment. Oubliant quelque chose d’essentiel. Elle. Les roulettes du vélo ont été démontées, le vélo rangé. Les canards ont été gavés, fêtes de Noël obligent. Et toi, Mademoiselle, tu te niches contre nous, appliquant nos caprices, nos envies, nos règles. Oh, tu n’es pas à plaindre, attention, n’y voyez pas une forme de culpabilité. Mais il y est des moments qu’il faut partager et marquer. Ces moments tellement simple et exceptionnel qu’ils deviennent des souvenirs.

Ce week-end mon petit cœur, on va nourrir les canards. C’est chiant, mais tellement important.

15 commentaires sur “L’empire du canard contre attaque

  1. HA HA HA !!!!!!!! HA HA HA !!!!! PAREIL QUE MOI AVEC LE SAPIN ! BOUUUUUU !!!! HA HA HA !!! TU T’ES FAIT NIQUÉ PAR TA SENSIBILITÉ !!!

    C’est bien petit, t’es un homme, un vrai. :-)

  2. Merci pour l’info. Je vais effectivement voir ce que ce sevice m’apporte et t’en donner des nouvelles.

  3. bon, je ne parviens pas à publier les post it sur mon blog… Y a t il une technique particulière?

  4. Bon ben je vois que ton weekend va être chargé… mais seulement à partir de dimanche !

  5. Je me suis fait avoir aussi. Demain, lettre au Père Noël et achat des boules… Foutu nous…

  6. La lettre est faite depuis la semaine dernière… merci au Gouvernement.
    Et Pour aujourd’hui, comme il fait beau, ce n’est pas les canards, mais le cirque avec l’Incorruptible et Mademoiselle.

    Par contre va bien falloir penser à aider le Père Noël pour satisfaire nos tendres démons…

  7. Oups, et en plein milieu de ces velléités paternelles tout à fait louables, débarque Brigitte Bardot…
    Le pain c’est pas bon du tout pour les oiseaux, ça leur gonfle les intestins, et même s’ils en sont friands, ils peuvent en crever. En plus de ça, ça pollue l’eau, avec ses résidus organiques qui se déposent à foison au fond de la flotte (on s’en fout me diras-tu, cette eau est déjà crade… Et elle risque de le rester). Et en plus de tout ça, les rats profitent de cette manne pour proliférer vers les plans d’eau. Les rats ça peut-être mignon après tout, affaire de goût quoi, sauf qu’ils bouffent aussi les oeufs des petits colverts, poules d’eau, foulques et autres, et sont vecteurs de sales maladies.
    Et enfin, quand on donne du pain aux petits cygnes, colverts etc… ils perdent leurs instincts sauvages et deviennent comme leur parents et leurs cousins les pigeons parisiens: des bestioles huileuses de square. Pas bien méchant puisque comme ça les enfants peuvent les approcher, les admirer, mais en fait, par exemple, les oeufs et les bébés cygnes se vendent très cher (note bien, ça peut-être un bon filon), et les vols sont du coup très courants, facilités par la domestication de cet animal pourtant sauvage.
    Voilou, je sais bien que mon blabla est ici hors de propos, parce-que d’une part, tu parlais tout bêtement de passer du temps à l’air frais avec ta fille, et d’autre part parce-que merde, y’a d’autres soucis en ce bas monde gravement plus importants, mais comme ça fait partie de mon boulot dans la vraie vie de filer ce genre d’information, j’ai eu du mal à me retenir…

    (Sinon, une autre solution pour au moins éviter de rendre malade les bestiaux: leurs filer des graines achetées en graineries, mais là on passe du recyclage de pain à l’investissement… )

    Bon week-end!

  8. Pimpeleu> Effectivement, ce n’était pas mon message, mais je suis à fond avec toi sur tes propos !

  9. Damdam > T’es chiant c’est avec des notes comme ca que je regretterai presque de ne pas avoir d’enfant… J’ai dit presque !!!! je suis pas fou ;-)

  10. bonjour. Il n’y a pas lonten je me suis promené dans un parc et au milieu d’une pelose se trouvais un oeuf. J’ai fais des recherches et j’ai vu que c’était un oeuf de cygne abandoné. J’aimerais savoir comment on peut voir si il est mort ou vivant. Si il y en a qui s’y conaissent sur les oeufs de cygnes, ce serait sympa que vous me répondiez. Merci

Laisser un commentaire