6471765853_12fbb84762_b

LeWeb 2011 : Analyse et prospective

Je n’ai pas blogué en direct depuis LeWeb car une grande partie de mes comparses s’en sont chargés avec brio. Et puis, j’ai besoin d’un petit peu de recul pour savoir quoi en penser, en m’éloignant un peu de l’enthousiasme que cet événement suscite.

Si la grande thématique était le SOLOMO, il restait néanmoins de belles traces du sujet de la précédente édition sur Les Plateformes. Ces plateformes qui sont d’ailleurs aujourd’hui le cadre et le support des applications SOLOMO. Mais plus que jamais, il semble inévitable que tous ne voient plus aucun avenir à l’internet de papa et de maman que l’on connaît. Les navigateurs sont obsolètes. Alors, pourquoi Google investit autant sur Chrome, le fureteur maison ? Pour en faire un pan majeur de ses applications. Car oui, l’applicatif, les apps comme Apple a imposé l’expression, représente la plateforme de demain, notamment dans l’univers du SOLOMO.

Alors, est-ce que tout sera SOcial, LOcal et MObile demain ? Peut-être pas tout, non, mais il est évident que le mobile, qu’il soit téléphone ou tablette, est là où tout devrait se jouer. Quand Eric Schmidt vient parler, il commence par s’attarder sur Ice Cream Sandwich qui serait enfin la version d’Android qui va bouleverser le marché. Il ne parlera par contre pas de Chrome OS ni du marché de la recherche. Dans un tout autre registre, Karl Lagerfeld n’a parlé que de ses iPhone et de ses iPad. Et dans les couloirs, les startupers dévoilaient des applications mobiles essentiellement. Souvenir ému de la grande époque du WAP.

Et justement, ces petits acteurs du web, auront-ils une place dans le web de demain ?  Georges Colony, CEO de Forrester Research pense que oui, mais que les gros, Facebook et Google, ne vont pas se laisser faire. Il y a de l’espoir donc. En tout cas, il y a beaucoup d’énergie pour essayer de lancer de nouveaux services, certains tout de même assez fantaisistes, et à moins qu’ils se fassent tous absorber pas un plus gros poisson, ont devrait voir naître de bons compétiteurs.

Cette édition de LeWeb a donc été très riche. On en apprend toujours plus dans espaces réseautages que dans les plénières. Je constate aussi que ce n’est pas ceux qui ont le plus grande PageRank et le plus de Followers qui ont forcément les meilleures idées.

Je reviens donc de LeWeb remonté à bloc, comme une batterie rechargée à 200%. Et j’ai bien des idées en tête…

Merci encore à Loïc et Géraldine Le Meur pour la magnifique organisation (et ils n’ont pas chômé) et Frédéric et Stéphanie pour l’accréditation Blogueur Officiel qui m’a permis cette année encore de faire parti de ceux qui y sont.

Rendez-vous l’an prochain.

Laisser un commentaire