Ma bulle est plus belle que la votre

Bulletabac Ce matin, j’ai vécu une grande expérience. Habituellement, pour venir travailler, j’ai mon petit rituel, je ne vais pas rentrer dans les détails, qui s’achève toujours par la vénération de cet énorme poteau métallique au milieu de ma rame de métro, iPod calé sur ma Playlist « Siffler en travaillant ». Généralement, mes écouteurs me crachent du Pixies, Cowboys Fringants (groupe québecois aux textes engagés – en concert à Paris au Zénith le 20 mai avec Robert Charlebois. J’ai déjà mes places de réservés), Stereogram, Depeche Mode ou autres N*E*R*D… Bref, tout ce qu’il faut pour bien me réveiller le matin (ma playlist n’est d’ailleurs pas tout à fait au point il me semble, mais bon, c’est un autre débat !).

Metro Mais ce matin, mon pouce à ripé. Je me suis donc retrouvé avec la playlist « Super marrant » en lieu et place de ma vitamine acoustique. Et là, grand moment. Situez l’ambiance. Rame bondée, comme d’hab. La barre plein de mains moites, comme d’hab. Tout le monde qui tente de regarder soit ses pieds, soit le plafond, comme d’hab. Et moi, au milieu de tout ça, tout sourire, en train de me poiler en écoutant l’extraordinaire François Pérusse (Rappelez vous, en 1997-1998, les 2 minutes du peuple, c’était lui). Et c’est étrange, le fait de sourire et de rigoler, , et bien ça dérange les autres. Pourtant, tout le monde aime rire. Mais les gens ne semblent pas aimer voir les gens rire sans raisons apparentes, et encore moins le matin à 8h45 dans le métro. Moi j’aime ce décalage.

Je pense réitérer cette expérience ce soir en rentrant. J’ai plus de 2go de Pérusse sur mon Podinou, j’ai donc de quoi tenir un bon moment. En tout cas, je préfère être dans ma bulle que dans celle des autres.

Il y a un commentaire sur “Ma bulle est plus belle que la votre

  1. Salut.
    Bien d’accord avec toi : sourire dérange les gens… c’est un peu triste… mais faut continuer pour leurs montrer qu’ils se trompent en faisant la gueule!
    Bonne continuation pour ton blog…

Laisser un commentaire