Merci Steve.

Et bien voilà. Tout le monde à dit ce qu’il avait dire sur le décès de Steve Jobs. Moi, j’attendais. Pas envie d’écrire un billet sur fond d’opportunisme. Pas envie d’écrire du tout en fait. Puis merde. Le Mac a tellement été au centre de ma vie que ce n’est pas vrai. La mort de Steve Jobs m’a bien marqué. Je jouais avec un Apple 2C dans le magasin en face de chez moi étant enfant. Plus grand, après mes aventures adolescentes sur des Atari ST, je suis passé au Mac, alors que mes amis de la scène démo migraient sur PC. Un Performa 400 (LC II), PowerMac 7100, PowerMac G4 et toute une série de portable. Je vous passe les accessoires, mais j’ai eu un QuickTake 100, le premier appareil photo de la marque et un bel éventail de tous les iPod ayant existés, tout du moins jusqu’à l’iPhone.

J’ai surtout eu la chance d’assister à deux keynotes de Steve Jobs. Le trac aussi alors que j’étais en charge des RP du salon Apple Expo et que j’ai accompagné son équipe pendant 5 minutes. J’étais alors à moins de 3 mètres de lui. Je ne lui pas adressé la parole, cela aurait impossible tant l’homme était entouré.

On a entendu beaucoup de choses sur lui. Des bonnes et des moins bonnes. Qu’en savons nous réellement. Sincèrement, son parcours et ses créations comptent plus pour moi que ce qu’il était chez lui, dans sa sphère personnelle. Ses défauts étant des éléments lui ayant permis d’exiger un niveau d’expérience utilisateur qu’aucune autre firme ne cherche à atteindre.

Merci pour tout. Pour les messages. Pour l’inspiration. Pour mes outils. Pour ton courage, jusqu’au bout.

Et pour Apple, bha, il reste Tim, Scott, Jonathan, Philip, Bob…

4 commentaires sur “Merci Steve.

  1. J’ai cherché sur Google Powertake 100 et je n’ai rien trouvé… Es-tu certain que ça s’écrit bien comme ça?

Laisser un commentaire