On a des olives !

Pour nous 7 ans de mariage, Madame et moi nous étions offert un olivier. Un olivier de 7 ans bien entendu. Planté dans notre jardin isséen, il semble profiter d’un micro-climat tout à fait appréciable. Et bien cette année, à 9 ans donc, il nous offre ses premiers fruits. Oh, rien de plus qu’une trentaine d’olives. Mais ça peut paraitre bête, mais cet olivier représente symboliquement… tout ! Donc qu’il fasse des olives (alors que ce n’est pas une année à olive, dixit un vague expert en olives), qu’il se plaise dans notre jardinet en plein coeur de l’Ile-de-France avec une météo estivale pourrie et bien loin de son sud natal (comme moi donc) et bien ça me rend tout chose. Satisfait quoi.

Allez, encore quelques mois avant la cueillette, la mise en boite et la dégustation avec l’apéro qui va bien. Regardez comme elle sont belles, c’est pas la classe ça !

Olives

8 commentaires sur “On a des olives !

  1. Magnifique c’est olive, c’est un peu de notre sud natal dans l’île de France. Ah quand la lavande et autres herbes de provence?

  2. ca aime l’eau les oliviers, il a été particulièrement gaté cette année, bonne cueillette !

  3. -> Baptiste: tu notes qu’il n’en a pris que 3 en photo… L’éleveur est prudent, surtout quand il vient tout juste de récupérer des nuits à peu près normales, si on en croit une note précédente…

  4. Un peu plus et tu faisais ton huile ;-)
    Curieux ces arbres symboles qui grandissent contre tout avis !Pou la naissance de ma fille on avait planté un pommier et un chêne, les deux sont superbes cette année : 10 ans ! bouh…ça passe vite

  5. pour avoir le même dans mon jardin ;) (j’habite dans le Sud) je peux te dire qu’avant de les déguster il va falloir prtaiquer à des opération sd’alchimistes très poussées :p
    *bon courage* ;)
    il y a longtemps que je laisse mes olives aux oiseaux pour qu’ils fabriquent des réserves graisseuses pour l’hiver :p

  6. Ma maman en avait planté un dans mon jardin il y a 8 ans, l’année dernière j’ai eu la chance d’avoir quelques olives, mais cette année pas une seule, le vent de Bretagne l’a secoué sauvagement cet hiver !…

Laisser un commentaire