siri-iphone-4s-660x400

Pourquoi Siri, iCloud et l’AppStore vont vraiment faire la révolution du web 3.0

Je l’annonce d’emblée, le web 3.0 n’est pas prêt d’exister. Tout du moins, pas sous ce nom. Nous dirons (enfin, je dirai) que ce 3.0 est un nom de code pour la version de l’internet de demain. Quand je dis demain, entendez quelques petites années. Deux ou trois. Pas beaucoup plus.

En fait, le web 3.0 est la mise à mort de l’internet que nous connaissons aujourd’hui. Quoi de plus archaïque que de devoir ouvrir un navigateur sur un ordinateur, y chercher les bonnes expressions pour que Google puise nous trouver à son tour un site dans lequel nous devrons à nouveau chercher l’information qui nous intéresse. Les notions d’arborescence, de plan de site et même de navigation sont un lourd héritage de la table des matières et autres index de nos livres.

Nous passons trop de temps à chercher l’information. Marketingement parlant, il intéressant que cette information soit camouflée autour de liens qui permettent de monétiser l’éditeur (produits associés, publicités, propositions de services, auto-promo, …). Mais ce n’est pas le service que cherche l’utilisateur.

C’est pourquoi je pense, humblement, que Siri est une menace pour Google car c’est une véritable révolution. C’est l’application du web 3.0 par excellence. Oublions le cadre et les informations parasites et remettons l’information en avant. Si je demande à Siri « Quel est le cinéma où se joue Intouchables le proche de chez moi », il va me répondre à ma question et c’est tout. On se fiche de la source finalement. On se fiche même d’Internet, celui-ci n’étant finalement qu’une infrastructure technique composé des kilomètres de fibre-optique, des routeurs, des interfaces réseaux et de serveurs de base de données gavées de contenus.

Ainsi, on oublie les jolis sites, les fioritures et le cadre imposé. On met fin aux standards jamais respectés et ainsi à la guerre des navigateurs. On force les éditeurs à proposer les meilleurs contenus. A proposer des modèles premium (paiement à l’article ou un extrait gratuit, abonnement, …).

C’est bien beau ça, mais comment accède-t-on à ces informations alors ? Logiquement, nous ne devrions pas avoir à nous poser la question. Les téléphones intelligents devraient être les premiers points d’entrées. Puis viendront nos postes de télévision (« J’aimerai regarder une émission de cuisine » et même « Vous avez un soupé dimanche, souhaitez-vous enregistrer Tout Le Monde En Parle ? » ), nos automobiles, …

Finalement, le web 3.0 va tuer les navigateurs, faire beaucoup de mal aux ordinateurs personnels et tuer beaucoup d’appareils en imposant une pseudo convergence. Une convergence matérielle d’une part mais également des données personnelles. Car la force de ce web omniprésent repose sur un accès permanent à vos propres informations. C’est là que le cloud joue un rôle capital. Et c’est encore là qu’Apple se positionne subtilement avec iCloud. La révolution ne passe pas par les services proposés aujourd’hui sur ce service mais par l’exploitation qu’il en sera bientôt faite. Et on comprend mieux les énormes investissements réalisés dans la construction de leur dernier centre de données.

Je vous le dis, nous allons encore vivre une belle révolution numérique. Et j’ai hâte de découvrir que je ne me serai pas trompé. Je l’espère en tout cas.

10 commentaires sur “Pourquoi Siri, iCloud et l’AppStore vont vraiment faire la révolution du web 3.0

  1. Il faut encore que Siri soit vraiment performant en terme de recherche, peut ête que pour l’être il faudra qu’il s’associe à Google qui à déjà la technologie. Sinon d’accord pour une nouvelle façon de consommer l’information.
    Quand aux ordinateurs, il en faudra quand même pour ceux qui ne font pas que consommer. Même si lui aussi peut évoluer, cela fait longtemps que l’o na pas eu une vraie révolution.

  2. @Denis Siri s’appui déjà sur Wolfram alpha (au moins aux USA) qui est peut être moins performant que Google dans l’exhaustivité mais qui par contre donne des résultat bien plus bluffant à des questions posée en langage naturel.
    On peut prendre les exemples de wikipedia à ce sujet « How old was Queen Elizabeth II in 1974? » ou « What is the fifty-second smallest country by GDP per capita? »
    Bluffant je trouve

  3. […] Pourquoi Siri, iCloud et l’AppStore vont vraiment faire la révolution du web 3.0 Je l’annonce d’emblée, le web 3.0 n’est pas prêt d’exister. Tout du moins, pas sous ce nom. Nous dirons (enfin, je dirai) que ce 3.0 est un nom de code pour la version de l’internet de demain. Quand je dis demain, entendez quelques petites années. Source: http://www.damdamsworld.com […]

  4. Ce dont tu parles est valable uniquement dans le cadre de la recherche d’information.

    Quid de la « découverte » alors ? Et les services qui proposent des outils ? Le web permet de fournir une platerforme qui fontctionne correctement sur n’importe quel ordinateur, quel que soit l’os, à peu près. Pas besoin d’apps spécifiques, de portage entre les différentes plateformes.

    Je pense qu’on est encore loin de la disparition du web.

    Et puis soyons honnêtes, quand je fais une recherche sur google, je ne prends pas que le lien le plus pertinent. Je regarde les autres, voir si je ne peux pas trouver quelque chose d’intéressant auquel je n’aurais pas forcément pensé. Siri est sûrement très performant quand tu sais ce que tu veux, mais ca s’arrête là…

  5. Mouais…. je trouve que cet article masque une grosse partie de ce qu’est le web. De plus, certains refuseront d’envoyer autant de données en ligne sans contrôle… Le web 3.0 est loin de détroner completement celui que nous connaissons. Quand a Siri, le projet de base est Wolfram Alpha et même s’il est bluffant, il ne permet pas encore de gèrer toutes les requêtes importantes en langage naturel. Enfin le cloud…. est une foutaise pour le moment : l’accès au web n’est pas uniforme (ni gratuit d’ailleurs) et cela réduit grandement l’intérêt d’un ChromeBook ou de tout autre notebook ou smartphone Cloud based (tout le monde ne peut pas se payer un forfait internet illimité)…

  6. Mouais j’avoue que ce progrès apparent me laisse très sceptique. Je n’ai jamais vu personne utiliser les commandes vocales de leurs téléphones ou autres appareils quand ils en étaient équipés.
    Quand aux recherches internet, je n’ai par exemple jamais utilisé la fonction Google « j’ai de la chance ». J’aime savoir ou je vais et choisir et accessoirement collecté des informations annexes à ma recherche initiale.

  7. J’aime bien ta vision, mais qu’en est-il du hasard et des petites pépites trouvées au hasard des liens, blogroll, twitts?

    Peut-être qu’une partie du web deviendra comme tu le décris, mais je pense que les navigateurs en ont encore pour quelques années

  8. […] Pourquoi Siri, iCloud et l’AppStore vont vraiment faire la révolution du web 3.0 Je l’annonce d’emblée, le web 3.0 n’est pas prêt d’exister. Tout du moins, pas sous ce nom. Nous dirons (enfin, je dirai) que ce 3.0 est un nom de code pour la version de l’internet de demain. Quand je dis demain, entendez quelques petites années. Source: http://www.damdamsworld.com […]

  9. DamDam, tu n’es qu’un FanBoy…

    Ubiquity existe depuis bien longtemps. Et quand je demande à google un horaire de cinoche, il me le trouve aussi, il fait aussi calculatrice et d’autres trucs.
    Android a déjà une synthèse vocale.

    Faut arréter de croire que Apple à tout inventé, il y a quelques années ils faisaient passer le copié/collé et le téléphone multi-taches pour des innovations technologiques dernier cri!

  10. Ce que je dis, c’est que Siri n’est pas le simple gadget que l’on pourrait penser. iCloud non plus. Et oui, Apple est clairement en frontal contre Google. ce qu’il faut retenir, ce n’est pas Siri, utilisé en exemple, mais la concrétisation du « web 3.0″ et donc la fin du web d’aujourd’hui.

Laisser un commentaire