C’est la faute à Zadig & Voltaire

Bon, et bien je suis abandonné ce soir. Seul à la maison, avec mes deux filles qui, heureusement, dorment à présent. Madame se fait courtiser par la so cool marque Zadig & Voltaire, et elle passe donc une soirée avec une copine en tant que VIP (ouep, tout à fait) au Baron, pour un concert de la belle Claire Keim (je ne souhaite pas m’exprimer sur ce sujet par contre). Et une bonne soirée au vue de ses SMS de frimeuse qu’elle m’envoie, façon récré, nananère. Technique de cash-back mis en place par la marque auprès de ses plus fidèles clientes ? Non, mais ça aurait pu !

Zadig

Bon, et bien moi j’en profite pour regarder plein de trucs bien nazes sur MTV, pour surfer, pour coder un peu, pour manger du saucisson en buvant des bières. Mais toujours à l’affût du moindre petit chouinement dans le baby-phone de l’une de mes deux princesses (problème d’habiter dans un 300m2… sic !). Car le rôle de papa, s’est bien de faire des câlins, n’est-ce pas ?

3 commentaires sur “C’est la faute à Zadig & Voltaire

  1. Ben si un papa, c’est pas là pour les câlins, le mien il s’est grave planté quand j’étais gosse !

    Bon, sinon, ta madame, elle aurait pas des réduc pour les soldes ?!

Laisser un commentaire