Chanson secrète

Ceci n’est pas une chaîne ordinaire. Loin d’être hifi, elle porte sur les souvenirs, plus ou moins lointain, des chansons qui bercent nos âmes. A la demande de Jérôme, je vais vous parler d’une chanson secrète.

 Cette chanson n’est pas préférée, ni mon hymne, encore moins ma power-song. C’est une chanson à laquelle j’attache des souvenirs. Souvenirs d’un petit bouec de 8 ans jouant aux Playmobils sur un tapis 100% laine de moutons pendant que sa maman écoute sa musique. L’image d’un lecteur de bande que les plus jeunes ne connaîtront jamais. Mais parlons donc de ce morceau. Un titre qui parle d’amour, comme toutes les chansons que nos mères écoutaient dans les années 70. Une chanson d’amour sur un air mélancolique. Cette chanteuse croit-elle en l’amour réellement ? N’est pas plutôt une vague histoire d’amour qui ne naitra jamais, comme lorsque la raison l’emporte sur ses propres sentiments ? Mais qu’est ce que la raison vient faire dans une chanson, où l’on doit s’évader, sous les rythmes symétriques d’un piano qui accompagne la voie profonde et tremblante de la mysterieuse chanteuse, dont je ne retiendrais jamais le nom.

Cette chanson me donne toujours ce léger frisson inexplicable. Et elle me remonte toujours ces mêmes images de cette scène, que j’ai vécu des dizaines, que dis-je, des centaines de fois.

Cette chanson est dans mon iPod. Elle est classée 5 étoiles. Je l’écoute régulièrement.

Et vous, votre chanson secrète, c’est quoi ?

11 commentaires sur “Chanson secrète

  1. Ma chanson secrète… je l’écoute très rarement, mais je sais qu’elle me fera rire à chaque fois. Et pareil des images, des visages, des rires aussi.
    Je ne peux pas parler des paroles ou de la musique, les deux étant vraiment ridicules !

  2. Moi, c’est « man in the mirror » the Michael Jackson. Dès que je l’entends, je revois mes souvenirs d’enfance en Guinée bissau qui défilent…

  3. Moi aussi, j’ai une chanson comme ça que feu ma maman écoutait souvent. Et elle est classée 5 étoiles aussi dans mon iTunes. Baker Street de Gerry Rafferty. Je m’en vais l’écouter de ce pas.

  4. La mienne je la mets exprès pour me faire pleurer puis ensuite voir mes yeux bouffis dans la glace et me dire « ma pov fille, ça en vaut pas la peine »… c’est ma maso song

Laisser un commentaire