Mon grand chantier numérique

Il y quelques années, je m’étais attaqué à la mise en machine de l’ensemble de mes CD. Un par un, je les avais enregistrés dans mon iTunes, dans l’objectif ultime de gagner des rangements chez moi et de pouvoir simplement écouter ma musique dans mon iPod, iPhone ou même directement sur mon ampli via ma borne Airport Express. C’était long, mais jouable, d’autant qu’iTunes trouve automatiquement les noms des albums et de chacune des pistes.

Aujourd’hui, j’attaque la phase 2 de ce chantier. La dématérialisation de mes 400 DVD. Aussi, fini la platine DVD de salon (un antique Sony DAVS-500), les galettes de plastiques dans leurs énormes boites. Passage au 100% numérique pour les programmes vidéo de la maison. Au-delà de la place gagnée (non considérable), numériser ma DVDthèque permettra de distribuer dans toute la maison les films disponibles.

Archivage !
Concrètement, je suis dans la phase de rippage de mes DVD. Compter entre 30 minutes et 3 heures, en fonction de l’ordinateur que vous utilisez. J’ai bien tenté de télécharger certains films que j’avais déjà, mais la qualité des DIVX trouvés à droite ou à gauche était bien trop mauvaise. Je n’ai pas une trop grande contrainte en terme de taille de fichier, la qualité devant être le plus proche possible du médiocre MPEG2. Pour ce fastidieux travail, j’utilise le couple Handbrake / VLC, avec une compression en H264 et encapsulé dans un MKV, avec VF et VO en 5.1 et sous-titres français et langue originale. Taille des fichiers, entre 500Mo et 2Go. Techniquement, Handbrake s’appuie sur VLC pour « casser » la protection et encoder les fichiers. Sur PC, ce n’est pas possible mais des softs comme anyDVD remplaceront VLC sans problème, le dézonage en plus ! Ce travail prend beaucoup de temps. D’autant que cela peut être bête, mais il y a des films que je ne regarderais plus jamais, mais pour autant j’aurais du mal à m’en séparer.  Je les copie également, c’est comme ça.

Hardware et réseau
Les données, c’est bien, mais il faut les exploiter à présent. Pour le moment, je stock mes films sur un disque dur externe SilverDrive de 500Go, utilisant le disque de ma Time Capsule que j’ai déjà upgradé à 1To. Mais cela va bien vite être short en stockage et je pense donc déjà à la prochaine évolution. Un NAS de 1To en RAID 1 (mirroring de deux disques) avec de disques silencieux et tant que possible économiques. Comme le SSD n’est pas envisageable, je pense à des Western Digital Caviar Green, avec 64Mo de cache. Je me tâte encore entre les boitiers de Synology, LG ou Netgear. Le choix du RAID 1 n’est pas une option, je ne peux pas me permettre de planter toute ma vidéothèque d’un seul coup…

Mon SilverDrive actuel est relié en USB2 à ma Time Capsule, mais quand mon futur NAS sera présent, il y sera également connecté, mais plus probablement en Gigabit Ethernet, ce qui assurera aussi plus de sécurité pour mes données de backup sur la TimeCapsule (quand j’accès à mes films, j’accède aussi de fait au disque interne de la TimeCapsule avec toutes les données de sauvegarde).

Pour compléter mon installation, ma TimeCapsule gère mon WiFi en 802.11n et mon routeur Netgear livré par Numericable diffuse le réseau en 802.11g, renforcé par ma borne Airport Express un étage au-dessus. Pourquoi deux réseaux ? Pour les iPhone de la maison bien entendu, qui ne supportent pas le 802.11n !

Et comment on regarde ces films ?
Pour la partie media server, c’était assez compliqué. Il y a une offre énorme, du plus cheap au plus sophistiqué. Entre les Apple TV que l’on peut bidouiller, les PC « low-cost » avec media-server type Boxee ou XBMC ou les platines type PopCorn Hour… Mais je ne veux pas rentrer dans une solution qui nécessite de mettre la main dans le cambouis en permanence. Je veux un truc simple, que Madame et enfants puissent utiliser sans aucune difficulté. J’ai donc choisi un WD TV Live, de Western Digital. Connecté en HDMI sur ma télé, il dispose également d’une sortie son SPDIF pour mon ampli et est en plus compatible DTS. Il dispose de deux ports USB et d’un port Ethernet. Il est livré avec une petite télécommande très pratique. L’interface est très agréable et donne même accès à YouTube. Il manque bien quelques options comme le contrôle parental et des options de paramétrage des menus mais globalement, tout tourne bien. Il lit les MKV (ça tombe bien), les images disques ISO (BluRay et DVD), les MPG4 et autres DIVX. Parfait pour moi donc.

Au final, voici à quoi ressemble mon installation :

Voilà, si l’aventure vous tente et que je peux vous aider à franchir le pas, ce sera avec plaisir. Si vous des conseils, des recommandation quant à mon installation, je suis preneur, ça ne peut que s’optimiser !!!!

A suivre…

11 commentaires sur “Mon grand chantier numérique

  1. C’est marrant, je suis justement en train de faire l’inverse (acheter les DVD, en coffret/Collector/Ultime/etc si possible, de tous les films que j’ai en DivX ou que je veux simplement garder)

  2. Gros travail!

    Mais la solution me semble en effet bonne!
    Pour vraiment optimiser l’usage pour les non-technos, il n’existe, à mon sens pas encore la technologie parfaite.

    Il faut encore trop souvent mettre la bonne chaine sur la tele selon si l’on regarde la télé, un film, ou la console. Mettre la chaine de l’ampli on conséquence, et parfois meme allumer une appliance de plus….
    Et cela veut parfois dire changer de télécommande….

    Mais petit à petit les solutions évoluent et se simplifient.

    En tout cas je trouve ton install bien pensée. Stockage, débit, sauvegarde, simplicité… tu as pensé à tout!

  3. Si ton système lit le format ISO de tes dvd, pourquoi les ré encoder ? tu perds forcement en qualité ! En plus, un ISO du DVD est beaucoup plus rapide ! (et comme t’as pas de contrainte ne taille de fichiers….)

  4. Il te manque quelques chose qui fait serveur DLNA la dedans (à vérifier, mais peut-être les boitiers RAID en sont capables).

    Une solution envisageable est un Mac Mini Server avec un truc comme Médialink : http://www.nullriver.com/products/medialink (C’est plus cher mais les possibilités sont plus grandes)

    Moi j’utilise Médialink pour aller d’un MacMini vers une PS3, je peux diffuser mes albums iPhoto, Aperture, iTunes. Le plus gros problème vient du débit du sans fil, je pense qu’il faut se connecter en ethernet autant qu’on peut.

    À noter que les lecteurs Blu-Ray ont de plus en plus de fonction réseau aussi.

  5. J’ai fait exactement le même chantier il y a quelques mois. De mon côté, j’ai tout fait tenir sur 2 mini disques durs de 500 Go que je branche ensuite sur la télé via une Xbox360 (sur laquelle j’ai téléchargé le lecteur divx dispo gratuitement). Idéal aussi pour emmener en vacances (minis DD branchés sur ordi portable) ou pour échanger des films avec des amis. La numérisation offre également l’avantage de mieux classer ses médias.

  6. le double réseau wifi je pense pas que ça soit nécessaire, les réseaux 802.11n sont censés être rétro compatibles 802.11g 😉

  7. Bonjour,

    Je voudrais mettre la même configuration. Cependant je n’arrive pas à mettre en réseau la time capsule avec le WD média player. En fait, lors de la configuration, via le WD média, il est indiqué erreur DNS.(IP Ok)
    Peux tu m’aider?
    Livebox et TC en wifi. TC et média player en ethernet.

  8. Hello
    Pour ton pb de DNS, je te recommande de changer de connexion de ton RJ45. Moi il sortait du RJ45 TV et ça marche pas. Mets le sur un autre.
    Après ça marche nickel !
    A+
    (PS : Génial ce boitier WD LIVE !)

  9. prochaine achat prévu le NAS LG …seul chose qui pourrait me faire hésiter ce sont les baies 1To max, je ne comprends pas pourquoi on ne peut pas mettre +

  10. Hello,

    Je profiterai bien de ton expérience, car tout mon IT est dans la chambre / bureau, mais la chaine / les enceintes sont dans le salon… Comment faire pour pouvoir écouter ma musique, en WIFI, avec Airport j’imagine, mais ensuite??? je dois acheter des enceintes WIFI?? ou juste connecter une borne WIFI? si tu as un tuto je suis preneuse.
    bonne journée.

Laisser un commentaire