Éditorial facial

Rien de plus compliqué que le choix de ses bouquins de vacance. Je dois bien avouer que je ne suis pas un grand lecteur, de par ma taille et de par le nombre de livres lu annuellement par ma paire d’yeux. N’ayant trouvé le livre que j’attends qui soit édité (patience camarade blogger, patience !), j’ai dû choisir moi-même comme un grand mes lecture estivales. Chez moi, estival ne rime pas avec polar. Ni chez les autres de toute façon. J’ai donc attaqué en douceur avec des petites chroniques de Nice Matin. Mon patron vous dira ce qu’il pense de la ligne éditoriale de qualité de ce quotidien de vacances publié néanmoins toute l’année, perso, j’ai vite compris que ma petite cervelle frêle, même en vacance, était un chouia plus ambitieuse. J’ai donc visé haut. Vous allez voir !

Image_1_1Hollywood, marketing, Mylène : Si, si, c’est vrai !
J’étais déja tombé dans le piège 3 fois. Mais jamais 3 sans 4 avec Marc Levy. « Vous revoir », sous titré « Et si c’était vrai 2 ». Pour lui, c’est donc jamais 1 sans 2… Hips. Un excellent produit marketing, car le coup de faire une suite qu ine raconte rien de plus que le 1, chapeau ! Un script prêt à l’emploi pour Hollywood. Et encore. En gros, le mec là, Marc Levy, il a pris le texte de « Et si c’était vrai » et il a fait Pomme+F puis a changer tout les « il » en « elle » puis tout les « elle » en « il ». Bon, pas exactement comme ça (il ne resterait que des « il » sinon), mais pas loin. La question ne se pose plus, c’est vrai ! 3 jours plus tard, le livre était fini. Je ne l’ai pas proposé à Madame.

Je lui donne un petit 3/10, pour la maîtrise des fonctions avancés de Word (Shift + Pomme + H puis les options) et pour les extraits tirés d’Urgence.

« Prada, la schtroumf Prada… »
Medium_diablepradaBon, je ne m’était toujours pas décidé à attaquer la grande littérature, malgré tout mon respect envers Flaubert, Zola et Jean Roucas, mais le roman mélo-médico-roman d’essai lu précédemment m’avait épuisé. J’ai donc tapé dans un bon poche, léger, un peu féminin. Logique, j’aime les femmes et j’aime ce qu’aime les femmes. Pas tout cela dit. Quoi que. Genre, les comédies romantiques bien niaiseuses, « j’adôre » ! La  petite blonde qui tobe amoureuse de Tom Hanks dans 12 films différents, il n’y a que leurs boulots qui changent, c’est mon dada !
Donc, la plume de Lauren Weisberger m’a bien plu. « Le Diable s’habille en Prada ». Et chez Hermès, bien entendu. Un bon moment, qui ne m’apprend pas grand chose sur le monde de la mode que je connais parfaitement (tu penses, 3 mois chez Castelbajac en stage, je connais par cœur !).

Allez, je lui donne un gentil 7/10. Même si je ne me cache pas d’avoir lu les pages sans dialogues en peu en diagonale. Heureusement, il n’y en avait pas beaucoup !

Point
Pour le moment, nous en sommes donc à deux bouquins avec une note moyenne de 5/10. Pas terrible… Vais-je relever le niveau avec un autre ouvrage ? Peut-être. J’espère ne pas sortir un bouquin avec une note inférieure à 5, sinon, ça va me plomber mes résultats… Je ne vous dirais pas ce que je lis en ce moment, car je suis certain qu’un couillon serait capable de me raconter la fin. Non, je ne veux pas savoir s’il meurt ou s’ils se marient ensemble !

8 commentaires sur “Éditorial facial

  1. Mauvaise pioche pour cet été, DamDam.
    J’ai été très déçu par le dernier Marc Levy.

    Pour relever le niveau, j’ai donc relu Harry Potter 5, en attendant le 6 que je lirai dès qu’une bonne âme me le prêtera…

    Aller, courage, la presse, ça détend aussi.

  2. Folie> Tu sais, en bon marseillais que je suis, ca me fait déjà mal d’être dans le 06… Nez en moins, je vais acheter demain cette merveille pittoresque. Promis !

  3. Je te conseille vivement de lire un Douglas Kennedy ou un John Irving. Certes ce n’est pas toujours léger, mais cela se lit très bien, car c’est très bien écrit ! Sinon, je lis actuellement « Et après… » de Guillaume Musso, à qui je donnerai pour l’instant au moins un 13/20.
    Parait qu’il y a une BD avec un chat en personnage principal qui est pas mal…

  4. Ekzit> Je suis justement en train de lire « Et après ». T’as gagné un bon point, frérot !

Laisser un commentaire