El Bulli : Nous sommes chez Adria Ferran !

El Bulli, ce n’est pas un restaurant comme les autres. Ici, vous ne venez pas manger. Vous ne venez pas parce que vous avez faim. Vous venez pour vivre un moment, des émotions, des sensations. Tout se présente comme un spectacle, un show et, bien entendu, nous sommes les spectateurs, les serveurs les acteurs, la direction se fait depuis la cuisine. Le réalisateur, c’est Adria Ferran. Et il maîtrise !

P4020045C’est donc naturellement que Madame et moi prenons place sur la banquette, côte à côte. Etrange d’être assis dans cette salle et d’avoir nos yeux rivés sur les tables et les assiettes de nos voisins. Derrière nous, des cadres avec des photos de bulldogs. El Bulli, bulldog, je saisis enfin l’origine du nom du restaurant. Je n’avais pas capté avant.

Ici, pas de carte. On découvre au fur et à mesure. On nous impose notre repas dégustation. Notre menu nous sera donné à la fin du repas uniquement.

A la demande d’Anne, voici la seule et unique photo de cette série « à table à El Bulli » où vous pourrez profiter de nos magnifiques minois, à Madame et à moi-même. Profitez, Madame va me faire censurer vite fait bien fait, je le sens venir ! Mais revenons à nos assiettes, ce sont elles les stars.

P4020041A boire tavernier !
Notre serveur arrive. Un apéritif d’accueil va nous être servi. C’est présenté dans un français de qualité, sans pour autant être nickel. On s’en fou ? Pas du tout. Car quand il revient avec une table roulante et qu’il nous annonce une caïpirinha nitro, on s’étonne un peu. Et il y a de quoi. Kézao au fait ? Facile ! Un peu de cachaça, un jus de citron vert, on mélange, on rajoute un peu d’hydrogène liquide d’azote liquide (environ -190° – Merci Estelle qui m’a sauvé la vie !), et hop il y a de la vapeur de tout les côté ! On mélange avec un fouet. Nous, on matte pendant ce temps. Et hop ! Un sorbet alcoolisé ! Spectaculaire. Plus fort, une cuillère de concentré d’estragon prépare notre bouche à accueillir cet apéritif, préparé devant nos yeux ébahis. Notre bouche est enveloppée. Notre caïpirinha est divine. C’est certain, on ne s’est pas trompé d’adresse.

P4020032Amuses bouches
Il s’en suit des olives sphériques. Magnifiques, divines. Tellement indescriptible. Des petites boules blanches qui trempent dans de l’huile. Étrange en bouche. Mais lorsque vous croquez, c’est l’arôme d’un panier d’olive verte qui explose dans votre bouche. Le noyau en moins. Puis vint le pop-corn au fromage, que je suppose être réalisé simplement d’un grain de maïs enrobé de fromage et qui à l’explosion se déforme. Très bon, mais moins original. Les choses les plus bizarres arrivent ensuite. Ici, en photo, de la peau de sole frite. Une peau par personne. Rien ne se perd. Pas mauvais au final, ça vaut des bonnes chips de pomme-de-terre maison ! Pour autant, n’imaginez pas qu’il suffit juste de récupérer de la peau de poisson et de la jeter dans une friteuse. La forme est plus ou moins travaillée. La graisse ne reste pas sur les doigts.

P4020034Allez, un petit dernier pour la route, ces gâteaux électriques. Ils ne portent pas leur nom pour rien. Croquez, mâchez, avalez, attendez. Madame Damdam et moi-même nous sommes regardés les yeux gros et ronds comme des boules de billard : On reçoit des flux de décharges électriques. Un verre d’eau changera tout ça nous prévient-on. Mais non, c’est trop fun ! On ne veut pas perdre cette sensation tout de suite ! Il faudra bien.

Hips !
Le sommelier vient nous voir. Pas facile de choisir un vin sans connaître le menu. Sur ses conseils, nous partons sur un vin blanc. Un argentin. Bon choix. À noter que la carte des vins est magnifiques, sans être exorbitante. Comptez de 40 à xxxx euros, ou xxxx est totalement indécent. Tant qu’à être là, on se fait un plaisir avec des bonnes bouteilles, on va pas se gâcher la soirée en se prenant un vin pas à la hauteur.

Vous savez quoi ? A suivre…

26 commentaires sur “El Bulli : Nous sommes chez Adria Ferran !

  1. Rien que la caïpirinha j’adore ! mais ça c’était que l’apéro ? bon ben je reviendrai alors …

  2. Rolalalalalala, j’y suis, j’y suis, demain je réserve avec ma madame cdhprofchristian… merci mon DamDam, merci (soit dit en passant, j’ai feuilleté aujourd’ui son livre ElBulli à la FNAC aujourd’hui, mmmmmmmmm).

  3. Ah, mais c’est genial !! Ca donne super envie ! Quelques remarques :
    – Madame Damdam, vous etes ravissante
    – Ca doit etre super d’avoir des decharges electriques dans la bouche
    – L’hydrogene liquide est un carburant pour fusee super inflammable et je pense donc que ce fameux liquide n’est autre que du (di)azote liquide. A l’epoque ou je bossais encore pour une boite de chmie, j’avais mange de la glace faite a base de diazote, c’etait excellent, bon et impressionant !
    – xxxx c’est super cher pour du jus de raisin 😉
    – vivement la suite !

  4. Ca semble vraiment magique, bravo pour la description !

    J’ai vraiment hate d’essayer, surtout les décharges électriques qui ont l’air vraiment incroyables.

    P-S : Vous êtes trés bien sur la photo, pourquoi la supprimer ???

  5. Cloe3c et Christian> Rapides comme des flèches. Dés que je le peux, je vous y invite.
    Estelle> J’ai donc pris des risques énormes !!! Tu as bien raison, c’est de l’azote liquide (-196°). Bon, je m’incline. Je suis dans la Kom, pas la chimie, ni dans la cuisine moléculaire ! Je travail suis la suite plus tard. Mais promis, il y aura !

  6. Nicolas> Merci. On s’improvise ! Une expérience gigantesque ! Quand à la photo, Madame surveille son image, donc elle « peut » être susceptible de me demande de l’enlever…

  7. Ahhh Monsieur Damdam merci merci, depuis le temps que j’attendais ce moment. Comme dit Estelle, MaDamdam est superbe ! Et je reste bluffee par ce menu dans le registre « La Soupe aux molecules du professeur This ». A lire aux Editions Belin (comme les gateaux) « Les secrets de la Casserole » et « Revelations Gastronomiques » ou comment monter une mayo de 24 litres avec un seul oeuf. Je n’ai rien vu au chapitre cornichons… 😉

  8. j’ai simplement vu des reportages, mais je trouve que tu présentes très bien El Bulli

  9. c’est marrant, l’annee derniere mon amie et moi etions a la meme table que toi ( a coté du meuble a verres). par contre nous n’avons pas tenu longtemps cote a cote. meme si je venais pour l’assiette et le « show », je prefere avoir ma compagne en face. et les 2 couples aux tables a coté n’ont pas tardé a faire de meme. vivement la suite!

  10. Excellent – ça devait être une soirée du tonerre – ça donne envie toutes ces petites choses spéciales et originales

  11. Apnee> C’est vrai, t’as raison, pas de cornichon dis-donc…
    Rosalie> Merci, je fais de mon mieux !
    NoName> Et bien, lit maintenant !
    Daemon> Bonne table, n’est-il pas !
    Nam-nam> Plus que du tonnerre !!! Extra !!!

  12. J’ai résisté longtemps à ne pas venir sur ton blog pour ne pas souffrir.. mais c’est tellement bon cette souffrance que j’ai lu deux fois et j’ai une faim d’Ogre !

  13. (commentaire à faire disparaître..)
    Damien, pour notre concours de stars… je viens d’en rajouter deux autres… bon courage à toi !

  14. Moi je te fais la gueule tant que tu ne me fais pas disparaître ce Bulli dans les plus brefs délais !!!

  15. Pitié, le frigo maintenant.
    Non mais aussi monter nous le fond de ton slip qu’on sache tout (ou rien)

  16. je prends contact ici car je ne trouve pas d’adresse mail. Suite à un pb pour poser le poste itt je n’ai plus mes informations, vous serez t-il possible de reprendre contact avec moi au mail ci-joint ou de bien vouloir soit supprimer mon inscription ou de me renvoyer le code à poser Merci beaucoup

  17. … comment dire…c’est tellement bien écris, le descriptif est si bien fait que j’en salive…
    Dernièrement, j’ai suivie ton conseil (suite à la lécture d’une de tes notes) et nous sommes partis découvrir le restaurant Music Hall. Pas mal, pas mal du tout… pour moi qui aime la nuit, ce nouveau lieu ouvert tard était le bienvenue.
    El Bulli, je ne connais pas, mais l’envie est… (surtout après la lécture de tes notes) Je peux juste « frimer » avec le fait que j’était plusieurs fois manger chez Robuchon( j’ai même un livre dédicassé par le Maitre… rire) et d’avoir séjournée le temps d’un WE chez Bernard Loiseau.
    Si les routes me mènent vers l’Espagne prochainement, je re-suis tes conseils !

  18. Folie> Mange de temps en temps, ça fait du bien tu sais !
    Mry> T’aimes ça, hein !
    Vinvin> Rhô….
    JeanPierre> Pardon ???
    2pasag> Check you mail ! Regarde dans tes courriels !
    Tatiana> Il faut, il faut ! Ca me touche beaucoup en tout cas ce petit commentaire…

  19. Diner chez El Bulli, est un grand événement !!

    Félicitations, tout d’abord, car, réussir à réserver une table est un exploit en soi.

    En tout cas, je vous envie, car je n’ai pas réussi à avoir une table avant 18 mois =(

    La cuisine déstructurée, et recomposée c’est grandiose, et très déroutant.

    Quant à la Tour d’Argent, il est évident que cela est un autre univers, que je connais parfaitement bien, pour y avoir officié…un bonheur colossal, c’était voilà 8 ans déjà…

    Bravo pour le ‘long) compte rendu du diner, mais cela était nécessaire !!

    Emmanuel DELMAS

  20. Ca donne envie… d’ailleurs je viens d’envoyer un mail pour réserver… l’année prochaine !!!

    Peux tu m’envoyer un mail en privé, je n’ai pas trouvé ton adresse (pas dû bien regarder !!!)

Laisser un commentaire