Fiction réalité, ça se discute !

Usine France 2 (ex-Antenne 2) a mis en avant un programme citoyen hier soir à 20h50. Un concept innovant, la fiction réalité. Genre de style un peu pompeux, dont le titre aurait peut-être plus adapté à un débat politique. Reste que cette fiction nous a projetée 20 ans en avant. Au royaume du cliché. Des puces implantés qui donne accès à notre pouls, notre position exact. Mais aussi des écrans en papier. Des chats hypoallergiques. Bref, un peu « too much ». Non pas que ces technos soient improbables. Juste que le sujet était le développement durable. Et là, le message était un peu « gros ». Joué à la perfection en prime. On sent bien que Reservoir Pord, leur boulot, c’est plus du talk-show que des téléfilms. Le mec qui a écrit les dialogues doit vivre caché au fin fond de la Creuse en attendant qu’on oublie son nom. Genre, le père qui en a gros sur la patate, et qui parle à sa petite fille avec des données statistiques et chimiques à la virgule prêt, expliquant qu’il y a vingt ans, en 2005 donc, on a fait de grosses conneries. Faut vraiment être très sensible et à fleur de peau pour verser une larme là-dessus. Vraiment, mal foutu.

Tri Néanmoins, il faut bien admettre une chose. La seconde partie de soirée, animé par l’animateur cloné d’une pub pour l’iPod (référence à l’oreillette), aura certainement permis à certain d’être sensibilisé sur un véritable problème. Le développement durable est une nécessité. Le format fiction semble plus parlant à certains, en cela je remercie le service public de d’avoir programmer sur leur antenne ce concept. Ce matin d’ailleurs, le périph parisien était super fluide. Les maréchaux aussi. Porte de Saint Cloud à Porte d’Auteuil en 3 minutes à peine ! Le message est donc passé. Les Parisiens ont pris les transports en commun aujourd’hui. Moi pas.

6 commentaires sur “Fiction réalité, ça se discute !

  1. ce matin cela bouchonnait à l’Est… et puis le développement durable, les accords de Tokyo tout ça tout ça… c’est trop compliqué pour ma petite vie misérable…

  2. Ché pas s’ils ont pris les transports en commun ce matin , j’ai même cru qu’il y avait eu une promo sur les caisses vu le people qu’il y avait porte de Chatillon . Mais même si l’on pense à titre individuel que l’on ne peut rien faire , je me dis quand faisant un tout petit peu attention ça sera ça de moins . Achat truc biodégradable / ainsi de suite ….

  3. Zut, je ne serai donc pas un « développeur durable » puisque je n’ai pas regardé Delarue et que, d’ailleurs, je ne le regarde plus depuis au moins… ses débuts à la télé.
    Je ne sais pas pourquoi, mais ce gars me fiche le bourdon. Comme tous les talk-shows d’ailleurs.
    Je préfère le Crabe.
    Le crabe-tambour (NDLR programme d’hier).

Laisser un commentaire