G’astronomique !

Hier soir, Madame Damdam m’a fait une surprise. Si. Elle m’a kidnappé le temps d’une soirée.

Objectif, un petit resto en tête à tête.
Motif : ma dernière soirée… à 30 ans.

Sitôt rentré chez moi, pas le temps d’enfiler mes babouches que Madame me marque un temps mort de ses deux magnifiques mains.

« Tu m’enlèves cette chemise qui pue, tu mets celle là, et tu te magnes, on est à la bourre ! »

« Hein ? Mais j’arrive à peine… »

« Vite, merde ! »

Nonanniversaire Esclavage des temps modernes, mari exploité ou femme débordant d’énergie, appelez ça comme vous voulez. C’est rude. Je suis rentré en métro, bus puis fini à pieds, sous la pluie. Et hop, on repart ! L’attention reste néanmoins sympathique. Largement inspiré d’Alice au Pays des Merveilles, le concept du non-anniversaire me plait. Le temps de déposer Mademoiselle Damdam chez son oncle, et nous filons vers le restaurant choisit par Madame. Nous aurons 30 minutes de retard. Issy-les-Moulineaux / Place des Ternes / Avenue Franklin Roosevelt en 1h. Pas terrible comme score. Mais c’était un bordel monstre du côté de Iéna / Trocadéro. Bref, nous arrivons donc au 63 de cette avenue du 8e arrondissement parisien. Le lieu s’appel le Music Hall. Un voiturier est là, sur la voie pour bus. En pratique, c’est pratique. Sauf que les bus n’apprécient pas du tout… Une aile froissée plus tard, nous entrâmes dans l’antre de cette auberge parisienne…

Rose
Cercle_chromatique Le concept lumineux est la lumière. Enfin la couleur. Des lumières colorées plus exactement. Les plafonds sont truffés de diodes bleues, rouges et vertes. Les variations de ces couleurs primaires permettent, une fois combinées, de proposer l’ensemble du spectre des couleurs. Le rose étant cependant omniprésent au démarrage de cette soirée. Ca donne bonne mine. Cette couleur valorise toutes les petites imperfections de notre peau, les points noirs plus particulièrement. Un piano blanc (enfin rose du coup) trône au milieu. Ca nous laisse espérer une autre musique que la compil du Bouddha Bar, franchement agaçante. Gagné, ce soir, soirée lyrique… on est effectivement loin de Coste ! On s’enfile un petit cocktail. Hips !

Gastronomie ?
Musichall La carte n’est pas à rallonge. Ca donne envie. Mais il ne faut pas regarder le prix. Non, vraiment pas. Sans rentrer dans de la critique gastronomique (ça, c’est pour la semaine prochaine), on y mange bien, mais on ne peut pas dire que l’assiette soit bien remplie. Des entrées maigres, mais bon, ce ne sont que des entrées après tout. Deux aiguillettes de canard avec quatre tagliatelles au chocolat (oui, j’aime le risque), ce n’est pas hyper nourrissant. Madame était néanmoins mieux servie, avec un saumon plus généreux. Niveau dessert, nous prenons la dégoulinade des desserts (ou un nom comme ça en tout cas). Grosso-merdo, cinq desserts pour le prix de trois, à se partager à deux. Très bon. Bonne portion. Au final, c’est bon. Mais je ne me suis pas pour autant rouler par terre… Cela dit, ça ne se fait pas je crois…

Astronomique
Le service est très bien. Ni trop, ni pas assez. On force bien à la consommation. La société est comme ça, donc ce n’est pas ça qui me choque. C’est leur business ! Mais soyons honnête, c’est cher. Trop cher. Reste que nous avons tout de même passé une belle soirée. A deux. Ce qui est de plus en plus rare. Et ça, ça valait certainement cette addition bien salée. La suite de la soirée, je la garde pour moi. Mais j’ai passé une très bonne soirée avec mon amoureuse. J’avais 30 ans cette nuit là…

Gastronomie !
Elbulli La suite gastronomique, c’est samedi soir prochain. Top of the top. Most of the most. Toque of the toque. Vous en serrez plus la semaine prochaine. Je ne vous donne qu’un nom : Adrian Ferrà ! Et là, je vais faire exploser mes papilles… Que j’ai hâte, que j’ai hâte. Un an que nous avons réservé une table. Vendredi, décollage pour Barcelone… Retour dimanche. En amoureux. Mais à 31 ans !


16 commentaires sur “G’astronomique !

  1. Enfoiré !!! Tu vas chez le gars qui fait ces plats de ouf !!!!!!!!!! Mon rêve… arrggghhhh… Je suis jaloux, oui, j’ose le dire !!! Ouinnnnnnnn… Je veux que ma femme elle fasse pareil pour moi !!!! Chez Ferra… p’tain l’autre, la chance !

  2. Giao> Plus que tu ne peux le penser ! Héhé !
    Vinvin> Oui, je vais chez El Bulli. Je vais faire des notes dessus je pense, je vais voir…

  3. El Bulli, mon rêve, Ferra, mon idôle ! Damdam, laisse-moi ta place, je te file toutes mes baskets, je chausse comme toi…

  4. Ahhhh…. Euhhh… J’étais persuadé que tu étais avec un client hier soir… C’est quoi alors cette note de frais ?

  5. Christian> On va en parler, je te dirais tout…
    Christophe> Heu, comment dire… Oui, enfin, un prospect en quelque sorte, heu… Et mince !… Grillé !
    Folie Privée> Même pas !!!

  6. Si c’est pas de l’amour ça… moi, j’aime les jolies histoires. Et puis Cyrille a raison, il est top ce resto. Et puis si Christophe te la passe pas cette note et bein tu m’le dis et j’y causerai à la récré… Et pi chuis grave content pour Barcelone.. Et pi aller Merveilleux anniversaire et Baisers.

  7. Une soiree en amoureux, genial ! Je ne sais pas ce que tu en penses mais je trouve que c’est vraiment plus cher de manger au restaurant depuis le passage a l’euro… A l’epoque du franc, il me semblait qu’on mangeait mieux pour moins cher… Rhalala, je me fais vieille…

  8. oooin, le lapsus sadique :
    > Vous en serrez plus la semaine prochaine
    snif, ben non on en sera pas, alors t’as intérêt qu’on en sache…

  9. Mry> T’es positif toi en ce moment !
    Folie Privée> Bah vi, ça vaut pas une barraque à frite du Nord hein !
    Estelle> Il n’y a pas photo. J’aime effectivement beaucoup le « A l’époque… » !
    Apnee> C’est un alchimiste qui a trois étoiles au Michelin…
    Tilly> Bien vu… Je laisse pour la peine ! Je raconte tout, promis !

  10. Eh bien, que dire? Sinon ‘Joyeux (non-)anniversaire’!

    (Je pourrais ajouter que je suis jaloux comme un poux, parce qu’El Bulli… c’est pô juste. Mais au moins, là, tu en auras pour ton argent!)

    Sinon, ça fait plaisir de lire que d’autres ont passé un chouette 31, tiens ça me fait un contraste…

    À Barcelone, il y a un resto – sans commune mesure avec Ferrà, cela va sans dire – qui s’appelle « Agut », si Alzheimer me laisse en paix (il y en a en fait deux, mais celui auquel je pense est dans une petite ruelle entre l’ancien quartier Juif et le port, à l’ouest des Ramblas). Eh bien, je me demande encore si ce n’est pas un des tous meilleurs rapports qualité/prix de ma vie (même si le décor est, disons, « discutable »)…

    Des amis avec qui j’y ai dîné y sont retournés dès le lendemain (j’avais dû rentrer, grrr); une des meilleures viandes que j’aie jamais mangées et tous ceux qui se sont vus une fois (ou plus…) infliger des tempura dégoulinants devraient goûter à leurs beignets d’aubergine (moi qui n’aime même pas spécialement les aubergines!)

    Allez, bons futurs non-anniversaires et bon Bulli!

  11. LudovicD> Bah, j’ai un diné à faire à Barcelone ce soir, donc je vais peut-être bien essayer « Agut », vu que mon Hôtel est les Ramblas, ça ne devrait pas être trop loin…

    Allez, je retourne sur mes cartes Mappy, car je sens que je vais me paumer sur les routes espagnole moi !!!

    Merci du tuyau en tout cas, et joyeux non-anniversaire à toi aussi 😉

  12. Bonjour,

    Ma femme et moi, on aimerait aller faire un tour du côté du restau d’Adrian Ferra. Aurais-tu la gentilesse de me donner les coordonnées stp?

    Merci

    David

Laisser un commentaire