HP ePrint Center : une révolution dans le monde de l’impression personnelle ?

La semaine dernière, HP m’a invité à participer à l’Internet Week New-York, où la marque allait y dévoiler une solution innovante pour sa gamme d’imprimantes grand public. Autant dire que je ne voyais pas trop le lien possible entre de tels périphériques et un événement web-centric. Bref, je ne m’attendais pas forcément à quelque chose d’important.

Mon scepticisme a duré le temps du keynote de « VJ », Vyomesh Joshi, vice-président exécutif de la division Images et Impressions chez HP. Après un rappel des chiffres impressionnants, il nous a présenté le HP ePrint Center, service online pour l’ensemble des imprimantes HP, à partir du premier modèle à 99€.

ePrint Center, kézako ?
Primo, cela veut dire que l’imprimante est connectée à Internet et qu’elle dispose d’une adresse e-mail unique. Ok, so what ? Et bien je peux donc depuis n’importe quel appareil envoyer un message ou une pièce jointe à mon imprimante. Une photo depuis mon iPhone, une invitation perso en PDF depuis mon ordinateur au bureau, un Powerpoint depuis mon BlackBerry, etc. En gros, plus d’histoire de driver. Les fichiers sont envoyés sur les serveurs d’HP, qui les traitent, et les envois ensuite sur votre imprimante. Un « cloud » au service de votre imprimante en quelque sorte. Il se pose bien entendu les questions sur la confidentialité, la sécurité, etc. Un ami mal attentionné pourrait passer son temps à imprimer des photos grivoises sur l’imprimante familiale. C’est certain, ce n’est pas chouette. Il reste des zones un peu obscures au niveau de la gestion des droits d’impression (une adresse jetable pour les guest par exemple).

Secundo, un App Store. Oui, oui, les derniers modèles proposent toutes un App Store. Accessible depuis un petit écran, il donne accès à des applications plus ou moins intéressantes. Une application « Coloriage » avec Disney par exemple. Une autre pour télécharger des coupons avant de faire ses courses. Encore plus intéressant, l’application Picasa ou USA Today. Cette dernière permet même de s’abonner à certaines rubriques et d’automatiser l’impression de « son journal » tous les matins à 7h. Ces applications sont gratuites, le business model d’HP restant les consommables, et pourquoi pas la publicité au sein des pages imprimées.

J’en pense quoi en fait ? Pour de vrai ?
J’ai un avis assez mitigé sur l’impression par e-mail qui reste assez occasionnel je pense. Si j’imprime, je veux que ce soit rapide et donc je vais privilégier une connexion locale. L’impression par courriel est donc une solution d’appoint, avec des travers certains.

Concernant les applications, c’est autre chose. D’une part, le modèle à 99€ ne propose pas un écran tactile et l’expérience est assez limitée. Les modèles plus élevés en gamme propose des écrans capacitifs (comme sur l’iPhone, ou presque) et là, il faut l’avouer, l’App Store dévoile alors tout son potentiel. Les applications existantes sont encore assez simples, mais on peut imaginer des choses terribles. Et ca tombe bien, un SDK devrait bientôt arriver. Imaginez si vos grands-parents disposaient de cette imprimante et qu’elle était synchronisée avec votre compte Flickr ou HelloTipi. Hop, impression des photos automatiques. On n’est pas loin d’un fax, je vous l’accorde, mais comme il y a des gens qui continuent à imprimer leurs mails, on peut se dire qu’ils adoreront ces imprimantes.

Mes conclusions
HP cherche de nouvelles voies pour inciter les gens à imprimer et à consommer de l’encre. Le ePrint Center répond totalement à cette problématique et ajoute une couche service à l’utilisateur. Il manque encore des espaces online pour gérer ses applications et les droits d’accès à l’imprimante, mais potentiellement ça marche.

Faut-il acheter une imprimante HP ePrint Center ? Oui, même si, encore une fois, l’expérience risque d’être décevante sur les entrées de gamme. La compatibilité avec la suite Google (docs, calendar, …) et Chrome OS sont des plus qui font que l’ePrint Center peut faire la différence avec une imprimante concurrente.

En tout cas, j’attends avec impatience le SDK pour pouvoir essayer de développer quelques applications…

Et sinon, j’ai passé un bon moment avec l’ami Presse-Citron et Sandrine, ainsi que quelques anglais également invités.

4 commentaires sur “HP ePrint Center : une révolution dans le monde de l’impression personnelle ?

  1. Pas de risque de se faire spammer avec son imprimante ? HP peut-il utiliser ce nouveau canal de communication pour pousser des pubs ou autres opés de marketing direct ?

    Sinon, sympa ce fax 2.0 🙂

  2. Un peu sur le tardif mais oui c’était bien sympa ces quelques jours à NY ! D’ailleurs, j’ai qq photos d’Eric, toi & moi, faudra que je les mette sur Facebook un de ces jours !

  3. Ah c’est intéressant, voilà qui va peut-être révolutionner le petit monde des imprimeurs ?

  4. Je désire me désabonner à ces jeux d’imprimante

Laisser un commentaire