Le mauvais plan Bush

Les annonces de Georges Bush sur l’objectif de réduire de 20% la consommation de pétrole des Etats-Unis est un énorme foutage de gueule. Oh oui, mieux vaut ça que rien, mais doit-on se contenter des petits efforts ? Non, et dans ce cas, encore moins. Déjà, car depuis le début de son mandat le texan n’a cessé de faire obstruction au protocole de Kyoto et affirmant que n’était pas négociable. Ce qui m’énerve aussi, c’est qu’il ne va pas assumer cette réforme qui s’étend sur 10 ans. Facile de jouer la star écologiste puis de laisser les autres assumer ses dires. Enfin, les raisons qui le motivent ne sont pas écologiques. Ce monsieur souhaite juste que les Etats-Unis soient moins dépendant des « pays terroristes qui menacent le pays » au profit de l’éthanol et donc dans l’intérêt de grands groupes de l’agro-business.

Réac, moi ? Non, je ne crois pas. Dites moi juste pourquoi les étasuniens ne signent toujours pas le protocole de Kyoto ? Je pense tout simplement que Bush n’en a rien à pêter de notre planète et préfère favoriser l’économie américaine. Et ça me répugne. Pourtant je suis loin d’être un anti-capitaliste.

Amis américains, tenez-bon… et nous en attendant, continuons de signer le pacte écologique.

4 commentaires sur “Le mauvais plan Bush

  1. J’ai adoré entendre cette nfo au lendemain de l’intervention de Nicolas Hulot à paris blogue t’il…
    C’est un gros foutage de gueulle mais comme ledit l’expression : « plus c’est gros, plus ca passe… »

  2. André Boisclair a sonné le rappel des troupes souverainistes comme le font les péquistes à chaque fois que ça va mal. Après une longue lessive à huis clos avec ses députés, jeudi, il a déclaré, presque solennel, que s’il parvenait à déloger Jean Charest au printemps, un référendum suivrait «le plus rapidement possible».

  3. J ai personnellement un point de vue totalement different sur ce sujet. Je pense pas que le protocole de Kyoto soit un bon traité. En effet, dans ce systeme les pays auraient un quotat d emission a respecter et le non respect de cette limite serait condamne par une amende. Les pays polluants moins ont la possibilite de vendre le « surplus » a des pays qui polluent plus que leurs quotats. Etc.
    Ce qui me deplait profondement c est le fait que ce traite va peut etre baisser la pollution MAIS il ne s attaque JAMAIS au vrai probleme de fond qui est pour moi de trouver des energies alternatives et non polluantes. Pourquoi ne pas faire a la place de ce traite une collaboration internationale de budgets et de scientifiques pour trouver de reels solutions? Pourquoi s acharner pendant dix ans sur un traite qui de toute maniere ne servira qu a ralentir les effets de rechauffement de la planete a moyen terme?

Laisser un commentaire