Non, je ne partage pas pour le moment

Je n’ai pas arrêté de vous saouler avec El Bulli, mais jusque là, je ne vous ai rien montré. Rien raconté. J’ai tout gardé en moi. Enfin non, pas tout, mais bref… Alors, je vais y aller progressivement. Mon blog part en vrac de toute façon, alors autant en faire le blog du restaurant El Bulli. Il y a des choses à dire, à raconter, du bien, du mal. Pas beaucoup de mal en fait. Alors, on commence aujourd’hui, avec la première escale de ce trip gastronomique au pays des « Olé ».

Panneaubarcelone CDG : Le vol est à l’heure mais retardé
Arrivé à l’aéroport, terminal 2F (c’est celui qui tient encore debout), un monde de folie (pas privée du tout). Tout le monde part en week-end je pense. Je retrouve des queues pas possible que je n’avais pas vu depuis mon expériences guadeloupéenne. Mais j’ai un sésame. Il s’appel Fréquence Plus Bleu. Avec ça, je peux m’enregistrer directement au comptoir « First Class ». La classe. Le gain de temps surtout ! En deux minutes nous étions enregistrés. Après le message offert par le ministère de l’intérieur, palpé sur le rythme des bips du détecteur de métal (sensible ces bêtes à présent), nous accédons au terminal. Deux cocas et 14 euros plus tard, nous nous installons devant la porte d’embarquement. Vol AF1949 – 18h20 – A l’heure. Enregistrement prévu à 17h45. Mes fesses oui ! Bien entendu, nous avons embarqué à 18h15, ce qui laissait une marge de manœuvre très limité à l’équipage pour tenir ses délais. Qui n’ont donc pas été tenu. Assis, mon USA Today entre les mains (genre !), l’A319 d’Air France décolle.

Direction Barcelone.

Viva España !

Barceloneairfrance

« L’Espagnol en 16 minutes » = arnaque
Ma salade de patte avalée dans l’avion, je reprends mon bouquin pour travailler mon espagnol, que je n’ai pas mis en pratique depuis… depuis jamais en fait. Je fais de progrès fulgurant. A défaut d’être bilingue, je devrais pouvoir indiquer à mon taxi la direction à prendre, le nom de mon hôtel et que j’aime bien les tortillas. Survie quoi !

« Mesdames et messieurs, nous venons d’atterrir à Barcelone, blah, blah, les coffres à bagage, blah, blah, chute d’objets, blah, blah, arrêt complet de l’appareil. »

Taxi Chouette. Direction les tapis à bagages. J’en profite pour lire le nom de notre hôtel. Pas franchement local le nom, d’actualité cependant : Montecarlo. Le temps de fumer trois cigarettes au moins (de souvenir, car un non fumeur s’emmerde ferme devant ces tapis) et notre bagage arrive. Direction la « Salida ». Etrange, il est inscrit « Sortida ». Bah, encore plus simple alors ! Directions les taxis à présent. Pas de queue. On est les seul. On s’insère dans le véhicule noir et jaune. Et dans mon espagnol approximatif je sors :

« Hola ! Queria ir a la hotel Montecarlo, calle de la Rambla por favor ».

« Hein ? Catalan ? »

« Hein ? No Catalan, Montecarlo ! »

« CATALAN »

Et oui, cruel détail. J’ai révisé de l’espagnole Castillan. Bin voyons ! Fallait y penser tient ! Je range mon bouquin, et montre au chauffeur mon courriel imprimé. Fièrement il me répond :

« Ha ! Hotel Montecarlo ! Las Ramblas ! »

C’est a présent clair, les chauffeurs de taxi espagnol valent ceux de Paris. Bien cons comme on les aime. Surtout les Catalans d’ailleurs. Ou alors je suis tombé le prototype expérimental. Bien avancé dans ce cas. Je boude dans mon fauteuil, et le véhicule démarre comme un taureau qui aurait une patte de cassé. Direction mon courriel… On verra bien comment se passera la suite…

To be continued…


8 commentaires sur “Non, je ne partage pas pour le moment

  1. suis d’accord avec toi sur le catalan, pas évident, j’ai espanté tout le monde il y a pas
    longtemps en demandant una amanida de pop
    je suis pop.

  2. Chloe3c> Quand j’aurais le temps ! Je fais de mon mieux. Allez, je file au repassage…
    Rosalie> Très pop tout ça !

  3. fallait y aller en Ryanair, moins cher et tu atteris à Gerone, donc à 30 minutes d’El Buli ou je suis moi meme reserve le mois prochain 🙂

  4. Loïc> Mince, pas pensé à Ryanair. Ils partent de Beauvais je crois bien, non ?

    Donc, à ce jour, les bloggeurs d’El Bulli :
    Mry
    Daemon
    Loïc
    et votre serviteur

    Qui d’autre ?

  5. Parles encore de L’Espagne SLP j’adore !! ça fait pas trop court un week end à Barcelonne ?

  6. tin tin tin…
    la suite !! la suite !!… moi y’a une partie qui m’intéresse plus que les autres…

  7. Pas de bol avec le taxi ! Suis allé 4 fois à Bcn, et jamais eu ce problème. En général, ils se contentent de faire chier les madrilènes, mais pas les touristes, sauf si ces derniers ont l’inconscience de se trimballer avec un maillot du Real !

Laisser un commentaire