Patriotisme

FranceA notre époque, il y a des choses étranges. Si je dis que j’aime mon pays, que j’aime la France, j’ai des grandes chances de passer pour un nationaliste. Incroyable tout de même. Le patriotisme n’est pas une plaie que je sache. J’aime mon pays. J’aime la France. Il y fait bon vivre, le climat vaut ce qu’il vaut, et il y a, à mon goût, une bonne balance economico-sociale. C’est pas ça non plus, mais je ne souhaite pas rentrer dans des débats idéalistes. J’aime avoir les pieds sur terre. De toute façon, droite ou gauche, je pense que personne ne souhaite le malheur des autres. La nature humaine n’est pas toujours « si mauvaise ». Je ne parle pas des extrémistes.  Ces extrémistes qui se réclament patriotes. Ou révolutionnaires. Cela, ils ne m’intéressent pas.

Mon patriotisme, c’est les 10 mois que j’ai passé au service militaire (9 en fait). Je pense que je devais bien ces quelques moments pour ma patrie. C’est aussi nos couleurs. Il n’y a que cet été de 1998 où j’ai pu voir des Français fiers de leur drapeau. Affichons nos couleurs.

Tout ça pour vous dire que notre pays, il nous appartient à nous, qui y habitons. Et si on veut le faire avancer, évoluer, il faut avancer avec. Lui faire confiance. Je parle des pays, pas des hommes. Impliquons nous pour lui. Quelles que soient vos convictions, que ce soit les miennes ou pas, affichons nos différences, pour avancer, ensemble.

Vive la France.

17 commentaires sur “Patriotisme

  1. je te suis… mais c’est vrai qu’en te lisant je me demandais si tu allais déraper… comme quoi tu vois le drapeau et les références au drapeau foutent les boules, ils ont longtemps été associés au FN. Il suffit.
    Comme dit un autre gas : « J’ai des adversaires politiques et j’ai des ennemis, les extrêmes ».

  2. Je prend un risque en écrivant cette note. Et ça, ça me tue. Merci de m’avoir compris ! J’avais envie de dire tout ça.

  3. Ca fait un moment que ça me trotte dans la tête, moi aussi. Ca me gonfle, cette récupération des symboles républicains (j’allais écrire « nationaux » mais c’est à double tranchant) par l’extrème-doite.
    On peut critiquer « La Marseillaise », il y a à dire c’est sûr mais en attendant, c’est notre hymne national (arf, encore l’adjectif « national »…), à tous.
    Et si on lançait un mouvement de réappropriation de nos symboles ainsi confisqués?

  4. En tant que président du comité laicité république d’ile de france (je ne rigole pas) je souscris naturellement à vos propos: on pourrait en parler très longuement, mais deux plaies expliquent cette gène absurde à idre que nous aimons notre pays: l’un c’est le complexe colonialiste de nombre d’individus dits de gauche (se retrouver dans l’histoire de notre pays, serait cautionner l’empire colonial). L’autre est évidemment la confiscation des symboles républicains par l’extreme droite. Mais quand un homme comme chevenement (dont je ne suis pas un allié) a voulu les revitaliser, il s’est fait traiter par des journaux bien pensants de « le peno chevenementiste ».
    J’ai fait sur mon blog quelques posts sur l’abandon de l’apprentissage de l’histoire de france dans les collèges et lycées. Bon. Je dirai vive la France, et plus encore, vive la République, et longue vie à la devise républicaine.

  5. N.> En lancant un tel mouvement, tu vas te faire lyncher… Toujours le même paradoxe. Mais on est bien sur la même longueur d’onde.
    Hervé Resse> Je relis mon histoire de France justement. A une époque où on nous bassine que la constitution européeen ne va pas nous faire perdre notre identité, alors que finallement, tout le monde s’en fou de son identité. C’est triste.

  6. Ouais tout le monde s’en fou…
    Elle m’agace un peu moi la france en ce moment, il faut soit être très riche soit très pauvre pour être reconnu, la classe moyenne, quedal ! je n’ai même pas le droit au RMI moi ! ni à la CMU, c’est dégueu ! alors que je n’ai pas un sou… elle m’ennerve moi la france et je n’en suis pas très fière… voilà !

  7. Ccil> Je comprend ta position. Il y a encore 6 mois, ma femme et moi étions au chômage. Nous n’avions droit à rien. Sauf payer des impôts. C’est pour ça que je ne rentre pas dans les discussions politique plus profonde. Je veux juste apporter le côté identitaire du pays et l’appropriation de symboles républicain par les extrêmes.
    Folie Privée> De toute façon, je me méfie de toi depuis le début !

  8. un bien bel article, mais au delà, un débat clair… qu’il est ambigu d’être patriote en temps de « paix », dans un pays ou un néo-facho a passé dernièrement le premier tour des présidentielles… je comprends aussi ccil… c’est de l’usage qu’il est fait de nos symboles, comme de nos impôts soit dit au passage, ou du temps scolaire, pour suivre l’idée d’hervé, qu’il est surtout question… Si l’usage de ceux-ci était amélioré, nul doute que la fierté « nationale » prendrait une autre symbolique, justement… A moins que le poids de l’histoire… Je reste fier d’être français cela-dit ; il est doux de finir par cela !

  9. Oulalala… c’est chaud. On marche sur des oeufs. Brrr… T’inquiète pas vieux, on a pigé. 😉

  10. Nico> Oui… Il y aurait effectivement beaucoup à dire… de tout, du fonctionnement, mais c’est vraiment autre chose !
    Folie Privée> N’empêche !
    Vinvin> Pas si chaud que ça au final. Le blogger est ouvert d’esprit, c’est l’avantage. Mais la question me trottait dans la tête, alors…
    Folie Privée> Mouais, bien rattrapé va !

  11. Je sais bien que je risque de me faire lyncher. Hélas.
    Nous voilà donc réduits à subir résignés la confiscation.
    Et pourtant Gainsbourg a fait chanter la Marseillaise à son public à Strasbourg pour contrer les fachos…

  12. Salut à tous,
    Sans vouloir minimaliser le sujet, et après vous avoir lu, je sens plus une concentration de chauvinisme que de patriotisme et encore moins de nationalisme. :)))))
    Mais, je vous rejoint tout à fait.
    Je suis devenu français à 22 ans, après 18 ans de résidence. Moi, j’appelle ça de l’incruste, mais bon, ce n’est qu’un problème de terminologie.
    Je ne suis donc français que depuis 7 ans.
    Bon, passons les commentaires désagréable sur l’administration, et honêtement, ça doit être pareil dans tous les pays.
    Je suis aujourd’hui à l’aube de la trentaine, et en regardant derrière moi, je vois une vie remplie de bons moments comme de galères, mais une évolution qui n’aurait pas été possible dans la plupart des pays.
    Immigré devenu français, je remercie ce beau pays qui est le « notre » de m’avoir offert la vie que j’ai aujourd’hui.
    Vive la France !

    -grave, je deviens chauvin…! 😉

Laisser un commentaire