Psychologie d’un bloggeur

Freudillusion_1Que m’apporte le blog ? Pourquoi se met-on, comme  ça, du jour au lendemain, à blogger ? Et pourquoi ne pouvons-nous pas nous arrêter brusquement ? Avons-nous un ego surdéveloppé qui justifie cette envie d’écrire pour être lu ? C’est étrange, et je ne pense pas sortir de mon chapeau une réponse comme ça. Néanmoins, je vais essayer de m’illustrer dans cet exercice périlleux.

Charmeur charmé
Le blog est un exercice de charme. Il faut trouver les notes qui donneront envie d’être lu, de revenir et au top, de faire réagir. Ce bonheur de voir qu’un commentaire a été laissé sur un texte est incroyable. Même si bien souvent l’érection cérébrale retombe à la lecture d’un « Superbe illustration. Où l’as-tu trouvé ? ». Ensuite, on a un fonde roulement. Il faut étendre notre cible. On se lance alors dans des notes plus complexes. Et là, l’exercice peut être casse-gueule. C’est un peu le quitte ou double. Hola, attend, je dis que je vais à la pêche aux lecteurs ? Intéressant, je me dévoile ! Docteur, dites m’en plus…

« Je suis malade, complètement malade », Serge Lama

« J’en étais certain, ce mec croit pouvoir devenir une star ». Non, la célébrité ne m’intéresse guère, encore moins façon Castaldi des blogs. Maintenant, effectivement, je dois avouer que d’être lu, ça fait quelque chose. Par le passé, j’ai géré des sites internet qui drainait un certain trafic. Mais ce n’est pas la même chose. Ici, je me dévoile. Damdam, c’est Damien à poil, dans son simple appareil. Ou presque. Et là, chaque lecteur à son importance. C’est mon parti pris pour blogger. Ce n’est pas nom qui compte, mais qui je suis, au plus profond de moi. Je me connais en minimum, tout de même, et je sais que je suis quelqu’un d’insatisfait par nature. Un peu trop humble par moments. Je sais donner, mais forcement recevoir. Aussi, les retours que je peux avoir sur mes expériences m’intéressent.

Donc tout est calculé
Nop ! Toutes mes précédentes notes étaient spontanées. Celle-ci est la première plus réfléchie. L’idée alors que je rangeais les pulls enfin secs. La structure en rangeant la paperasse. Le ton en rangeant la vaisselle. C’est fou ce qu’on peut ranger en une journée. Et enfin, sous Word, je me lance à l’écriture. Rien de calculé, car comment savoir qui peut être intéressé par ce billet ? Moi-même, lirais-je un tel article chez quelqu’un d’autre ? Peut-être, ou peut-être pas.

« Damdam vs Damien »
Oui ! Il y a deux personnages, c’est certain. Déjà, ce que j’écris je ne le dirais pas forcément. La note sur Jean-Pierre, elle m’a parmi de cracher mes émotions. Trop con de garder ça en soit. De plus, je me sens à niveau sur un blog. Une hiérarchie bien plate, bien clean, comme j’aime. Tout le monde il est beau, tout le monde il est joli. Et moi aussi ! Attention, je ne dis pas non plus que je suis un sauvage complexé. Je pense m’être bien intégré dans l’agence où je travaille depuis 3 mois maintenant. Mon côté charmeur aidant, j’aime bien plaire à tout le monde. J’ai fait une école d’attaché de presse, n’oublions pas !

« Super, mais tu veux en venir où là ? »
Nulle part ! C’est c’a l’avantage d’un blog face à l’écriture d’un bouquin. Pas de plan, pas de structure, pas d’objectif. Je serrais d’ailleurs incapable de me lancer dans un tel projet, donc je n’ai d’ailleurs les qualités requises. Incroyable cela dit le nombre de bloggeurs qui écrivent. Non, moi, je me limite à des communiqués de presse. Écriture plus technique, où la moindre fantaisie est corrigée par le client à la validation. L’art de l’écriture !

Il se passe beaucoup de chose dans la tête d’un bloggeur, il il ne blog jamais innocemment. Vous qui lisez ces dernières lignes, vous êtes ma vrais raison d’écrire ces paragraphes sans queue ni tête. Alors, je vous dois combien docteurs ?

10 commentaires sur “Psychologie d’un bloggeur

  1. Tous malades ce soir !!!
    ravis de découvrir ton blog via vinvin.
    j’ai mis les patins, pris une gamelle, suis armé d’un sourir, j’ai pris mon statojenesaisquoiscope… veuillez vous dévétir… on va en arriver aux consultations de groupe ! lol
    linké

  2. J’aime beaucoup lire ce genre d’analyse sur soi, et sur sa « relation » avec son blog, alors en plus, s’il est écrit par une personne dont j’admire le style d’écriture, je suis servi !

    Bref, en voyant le commentaire de Cyrille, ça me fait penser à son blog, 20/20, donc là, je te met 19/20 sans hésiter 😉

  3. nico> Merci doc !
    Cyrille> Bougre d’âne !
    Cydoor> Mince, si proche de la perfection 😉
    re-nico> Yes, mais je pense que Cyrille me charriait (j’pense pas, j’suis sure même !).

  4. rien de spécial (rien à ajouter, les autres ont à peu près retiré tous les mots de ma bouche, il me reste plus que « guitare », « élégiaque », « verrue » et « ataraxie », donc j’ai un peu de mal à parler), mais je tenais juste à te dire que je t’avais lu et que je comprenais très bien ce que tu voulais dire 🙂
    A+
    PS: on t’a déjà dit que « damdam » ça rappelle la dernière page de j’aime lire, « damdam et nana » ? non, rien je vais me coucher

  5. Un ami disait que son blog « le travaillait ». Je pense que le blog oblige a se dépouiller à aller chercher au fond soi sa vérité.
    Cela va plus loin que la psychianalyse car le psy/le monde te répond et te guide.

    Une sorte de méditation à voix haute …

  6. Thom> C’est un travail personnel à mon avis.
    ~laurent> En tout cas, cela me fait du bien ! Et c’est ça qui compte.

Laisser un commentaire