Mes premières heures avec un Samsung Galaxy Note 3 et Galaxy Gear

Ceux qui me connaissent bien savent que mon téléphone de tous les jours n’est pas un Android ou un Windows Phone. Pourtant, ce n’est pas la première fois que je me retrouve avec un Samsung entre les mains (j’ai toujours adoré mon vieux P310) et il faut le dire, je suis plutôt un adepte de la marque. Pour Android, sincèrement, je connais mal, et c’est ce qui risque de rendre cette expérience intéressante.

Je vais en effet tester le Samsung Galaxy Note 3 et son fidèle compagnon, le Samsung Galaxy Gear. Le premier fait partie de la catégorie des « phablet », un hybride entre un « phone » et un « tablet » et le second est une montre connectée (l’intelligence étant déportée). Pour le plaisir du jeu, je ne citerai pas mon téléphone habituel, car ce n’est pas la comparaison mais l’impression et le sensation qui va compter. Il reste que l’iPhone (oups) sera mon mètre-étalon.

samsung-damdam

Mais alors, mes premières impressions ?

Avant de parler du produit, parlons de son emballage. Pour la bonne et simple raison qu’il est assez chic, en carton recyclé reprenant un motif bois assez sympa. Les deux boîtes reprennent les mêmes codes graphiques et cela positionne le Galaxy Note 3 et le Galaxy Gear dans un segment plutôt haut de gamme.

Puis on ouvre, et là, c’est le choc. Sincèrement, il est GIGANTESQUE ! Je ricane en me disant que ce n’est pas possible de sortir de tels produits et que je ne serais pas capable de le tenir à une main. Je le prends et finalement, assez rapidement, on s’habitue à cette taille différente. Il faut mettre la batterie puis je fais un rapide tour de l’appareil. Un bon plastique avec un rendu cuir au dos et globalement un beau niveau de finition. On aurait pu s’attendre à quelques matériaux plus noble mais il faut admettre que le poids plume de l’appareil a dû justifier certains choix. J’allume la bête. Wow ! Mais quel bel écran ! Que dis-je. Il n’est pas beau, il est éblouissant.

Samsung Galaxy Note 3

Dos du Samsung Galaxy Note 3

Je vous épargne le processus de configuration, mais on va dire qu’en 10 minutes mon Galaxy Note 3 était opérationnel et relié à la montre Galaxy Gear. Il ne me reste donc plus qu’à dompter la bête pour savoir ce qu’elle a dans le ventre. Et ça, c’est une autre affaire qu’il faudra suivre dans un prochain billet, où je parlerai particulièrement du stylet et de la montre.

En attendant, voici une vidéo réalisée rapidement après avoir un peu joué avec. Voyez-y les premiers pas d’un débutant à l’usage (et en vidéo aussi).

Si vous avez des questions n’hésitez pas, je suis prêt à expérimenter (bon, pas de “will it blend” par contre !).

Note
Samsung Galaxy GearJe remercie Samsung Canada de me permettre de tester ces produits qu’ils ont gracieusement mis à disposition.
Sachez que cela ne remet pas en cause mes avis et je ne vais pas me retenir de dire ce que je pense.
Il est néanmoins évident que de tester ce produit m’apporte une ouverture d’esprit que je n’avais pas avant de mettre la main dessus.

5 commentaires sur “Mes premières heures avec un Samsung Galaxy Note 3 et Galaxy Gear

  1. ah oui, j’ai eu la même impression quand je suis passé de l’iphone de ma femme au GS3 … et du coup elle est passé aussi au GS3 ! tout est affaire d’utilisation …

  2. Bon test.
    Mais n’oublie pas que Samsung rajoute sa couche à Android. Ce n’est pas une expérience Android pure, et cela nuit un peu à l’appréciation du système à sa juste valeur.

  3. Chouette, mais est-ce que la montre est Vraiment bien? Le note 3 me tente bien, mais son autonomie est-elle a la hauteur de ses dimensions?

  4. As-tu essayé de le rooter? La surcouche Samsung a l’air sympa mais j’ai peur de passer à côté de quelque chose.

Laisser un commentaire