Telus se paie Public Mobile. Bonne ou mauvaise nouvelle ?

Et voilà, c’est fait. Hier, Ottawa a annoncé que Telus était autorisé à racheter le petit opérateur alternatif Public Mobile. Ce dernier offre des services à 280.000 clients dans les zones urbaines du Québec et de l’Ontario.

Ce rachat va permettre d’augmenter le spectre de fréquences de Telus, mais je ne suis pas persuadé que c’est ce point qui a le plus motivé cette acquisition. Plus que des explications, voici une constatation :

Public Mobile
25$/mois : appels nationaux et textos dans le monde illimités

Telus
35$/mois : 150 minutes (illimités soir et fin de semaine) et textos illimités

10$ d’écart par mois et une offre totalement illimitée au pays et même au monde pour les SMS. Vous comprendrez que pour mes enfants, l’offre de Public Mobile était la plus adaptée et la plus flexible (possibilité d’interrompre l’abonnement car il n’y a aucun engagement), malgré une couverture plus limitée. Avec l’entrée de Public Mobile dans le giron de Telus, les canadiens risquent encore de subir les méfaits des ententes entre opérateurs, le tout faussement contrôlé par le CRTC. Car le paysage des télécoms bouge, c’est vrai, mais bien trop lentement…

Au revoir Public Mobile, nous étions heureux de t’avoir connu.

Telus achète Public Mobile

Il y a un commentaire sur “Telus se paie Public Mobile. Bonne ou mauvaise nouvelle ?

  1. on veut laisser tomber public mobile mais on fera comment pour garder nos numéros ma femme et moi car on y tient
    merci

Laisser un commentaire