Un choix de fait

Dans la vie, on est souvent confronté à de l’inattendu. Vous pensez que vous dirigez un minimum votre vie, mais en fait, il y a d’autres personnes. Et du coup, on se retrouve confronté à des choix. Et ce n’est pas toujours facile de faire des choix. Quand l’affectif vient en plus s’y mêler, ça devient carrément l’angoisse. Cette dernière semaine, j’ai dû prendre des décisions importantes pour ma petite vie. Pas genre « poulet ou poisson ».  Des trucs biens plus importants. Biens plus intéressants aussi. Le pourquoi du comment de bignou n’a pas sa place ici. Ce qui compte, c’est le système qui se met en place lors d’une prise de décision. La famille, des proches, et au final, s’écouter soi-même. Car finalement, c’est nous-même qui vivons notre propre vie.

C’est pour cela que je n’ai pas bloguer cette semaine. J’étais, comment dire, ailleurs. Mais maintenant que ce choix a été fait et annoncé, je reprends mes affaires en main. Je suis finalement plus tranquille et serein.

Et encore merci à ceux qui comprendront.

🙂

11 commentaires sur “Un choix de fait

  1. Mox Folder> M’en parle pas… 🙂 Je passe bientôt au tribunal en plus pour cette connerie…

  2. Je n’ai pas fait partie de l’élevage de boulets assez longtemps pour savoir de quoi il en retourne mais bon en espérant que tout se passe bien pour toi

    (tu n’as pas piraté Office 2008 hein ? 😛 )

  3. (C’est peut-être pas le moment de faire l’humour, mais quand même…)

    Tu pars rejoindre Vinvin et LLM à San Francisco ? 😀

  4. Parfaitement au courant que les conseillers ne sont pas les payeurs. Mais l’entourage finalement sert à une seule chose : être une oreille de raisonnance de son intuition…

  5. on ne peut jamais être certain que les choix que l’on fait sont les bons, mais parfois c’est une évidence. Le plus important c’est que toi, tu y crois et que ton choix corresponde à ta véritable envie et qu’il ne soit pas perverti par une espèce de fausse sirène dont tu n’es pas sûr.

    Et vu l’épanouissement que tu as trouvé ces derniers temps (années), a priori, c’était évident.

Laisser un commentaire