Une semaine avec le Sony Vaio Z11WN

Sony Vaio Z11WN

Pour une fois, c’est moi qui ai sollicité une agence de presse pour leur demander de tester du matériel. Le service de presse de Sony m’a donc mis à disposition un Vaio Z11WN, portable ultra-mobile, pour une période d’une petite semaine, départ en vacances oblige. 5 jours de test, c’est rapide, surtout quand on est n’en fait pas souvent…

Bon, clarifions tout de suite la situation, je suis un Mac user, catégorie enthousiaste même, mais pour de nombreuses raisons, au bureau, je préfère travailler sur un environnement Windows. Je ne vais pas m’amuser à comparer ce qui n’est pas comparable. Je vais plus aborder le produit avec une approche « expérience utilisateur ».

Img_1817_4De premier abord, il est plutôt chic ce Vaio. Le bouton d’alimentation sur la tranche droite de la charnière vire au vert quand on l’allume. Sur la tranche gauche, c’est l’emplacement pour le chargeur. Rien de bien nouveau sur cette gamme, mais je ne l’avais jamais eu en main, et j’ai apprécié ce détail.

A peine pris en main, premier effet « wow », le poids.  Du même gabarit qu’un PC 13" type MacBook, il pèse réellement deux fois moins lourd. On ne l’oubliera pas pour autant. Deuxième effet « wow », l’écran. La dalle de 13’’ est super lumineuse, noirs biens profonds et au format 16/9e, qui change des traditionnels 16/10e, plus commun sur le marché. Résolution de 1600×900, particulièrement confortable, notamment avec la barre des widgets de Windows Vista. Cet OS, installé par défaut en édition Pro SP1, est réputé pour donner son meilleur avec des configurations plutôt musclées. Autant dire qu’avec le Core2 Duo à 2.4Ghz épaulé par 4go de RAM, c’est d’une fluidité incroyable. La GeForce 9300M et ses 256Mo de mémoire dédiée aide pas mal aussi, et Vista donne vraiment le meilleur de lui même sur ce Vaio.

Img_1821

La particularité de ce modèle qui m’intéressait plus particulièrement, c’est la possibilité de pouvoir se connecter sur les réseaux dans de multiples conditions. Par modem 56k (pour les nostalgiques), Ethernet, Bluetooth, Wifi (802.11a/b/g/n) et WWan 3G (oui, oui !). Bref, il devient difficile dans ces conditions de ne pas pouvoir se connecter. Et avec un portable, on ne sait jamais vraiment dans quel environnement on va être, donc nous voilà prêt à confronter toutes les situations nomades. Enfin, presque toutes. Bon, suite à un pépin avec les drivers du Wifi non installés (qui a testé cette machine avant moi ?) je n’ai pas testé toute cette partie correctement, mais ce n’est que partie remise.

Img_1819

A l’usage, le clavier largement inspiré des Macbook est très confortable et relativement bien disposé. Pour l’avoir utilisé dans un contexte de réunion et de prise de brief, il a l’avantage de ne pas être bruyant. Toujours dans mon contexte d’usage, il faut bien admettre que l’autonomie de la bestiole est assez incroyable. On peut d’ailleurs désactiver, à la volée, les réseaux sans-fil (Wifi, Bluetooth et 3G) et aussi passer d’un mode « Speed » au mode « Stamina », bien connu des utilisateurs de produits Sony. En gros, ça coupe tout ce qui bouffe de la batterie, du graveur DVD±RW à la carte graphique qui passe en mode basse consommation.

Img_1814_2

Les petits bonus, ce sont la webcam 1 mégapixel, le lecteur d’empreinte digitale, lecteur de Memory Stick, le disque dur généreux de 250Go (5400rpm), une sorte vidéo VGA et HDMI (la carte graphique est Full-HD 1080i), 2 ports USB2 et un iLink (mini Firewire 400).

Img_1816_3

Ce Sony Vaio Z11 WN est bientôt disponible pour 2.400€, prix pas trop déconnant étant donnée la configuration.


Img_1812


Img_1823

Img_1825


Img_1826

7 commentaires sur “Une semaine avec le Sony Vaio Z11WN

  1. Full HD c’est 1080p ;o)

    Sinon j’ai un peu de mal à comprendre l’intérêt des 3 ports vidéos : VGA, DVI et .. HDMI. Puisque tu compares à un Macbook (qui n’entre pas dans la même gamme de prix), on dit souvent d’Apple « Less is more », là le terme qui me vient à l’esprit c’est plus « more is less ». Un unique port DVI est amplement suffisant, d’autant plus que ce Sony n’est pas équipé de blu-ray.

    À la place, on aurait préféré un port firewire qui ne serait pas mini par exemple (mais il semble que Sony tienne à ces mini ilink qu’on ne retrouve que chez eux).

  2. > Damdam : j’aurais plutôt dit que le clavier est du même type que les TZ… 😉

    > Mox Folder : aux USA le vaio Z est vendu avec un lecteur de Bluray, d’où le port HDMI. On ne devrait pas tarder à avoir cette option en France.

  3. MoxFolder> Pas de ports DVI sur ce Z11, VGA pour un video-projecteur/moniteur et HDMI pour une sortie TV.
    Pierre> D’autant que Sony a fait le forcing pour le BluRay…

  4. A ce prix là je préfère investir sur Mac Book Pro 😉
    Je vois qu’on a les tempes qui blanchissent, pub pour les jeans Levi’s, un vrai geek : un conseil, ne change pas !

  5. Je viens de vendre mon macbook pro pour celui ci 🙂 Meilleure resolution, plus leger, meilleur qualité et surtout windows (mon mac os X n’arrete pas de planter ou rame comme pas permis apres 2 jours d’utilisation)

  6. Après 4 jours d’utilisation, et étant fan de Macbook et Macbook pro, ce portable n’a vraiment rien a leur envier sinon Mac OS X. Il est beaucoup plus léger (1,5 Kg batterie incluse), un écran très lumineux ainsi qu’une résolution vraiment hors du commun pour un 13″ et il est vraiment rapide. L’autonomie est également très bonne (1 divx de 40 minutes et il me reste encore 2h et quelque de batterie… incroyable).

    Niveau connectivité rien ne manque. le clavier est très agréable… Seul défaut, son prix mais il le vaut bien. Et tant qu’on y est niveau prix, pourquoi pas mettre un disque dur SSD dedans. J’en chercherai un sur ebay.

    Reste à savoir comment il vieillira…mais il est remarquable pour le moment.

Laisser un commentaire