Vendredi, 13h50

Tgv Je suis dans le TGV 6177 à destination de Cannes, où je devrais arriver à 18h56. Je suis en compagnie de Madame et Mademoiselle. Je ne sais pas le temps qu’il fait. On verra bien. Le but de se voyage, c’est de s’oxygéner un peu les neurones. Pas longtemps, mais c’est déjà ça. Deuxième objectif primordial, la dépose de Mademoiselle chez mes beaux-parents. Elle y passera un mois et demi, dans l’arrière pays « grassois ». La vie est dure pour les enfants…

Qu’elle profite, car dés la fin du mois d’août, c’est papa qui reprend les choses en main, et comme je veux qu’elle assure sa grande section de maternelle, je ne vais la lâcher d’une semelle… Je suis un père terrible vous savez ! Sévère et tout, et tout !

En attendant, en voiture, le train part…

4 commentaires sur “Vendredi, 13h50

  1. La section des grands, je vois que nous allons avoir les mêmes angoisses à la rentrée. Nos filles grandissent. Mais pourquoi les notres?

  2. Météo Privée> Merci pour ces prévisions passés.
    Asocial> Faut les faire marcher droit. La vie est dire, c’est lui rendre service que de lui expliquer aujourd’hui.
    Fred de Mai> Non, pas la mienne, pas la mienne, non…..

Laisser un commentaire